Restez connecté

Actualité

Mosquées, associations musulmanes, associations de quartiers, … La solidarité s’organise face au coronavirus

La Rédaction D&M

Publié

le

Solidarité coronavirus mosquées associations musulmanes

Partout en France les actions de solidarité se multiplient, envers le personnel soignant, entre voisins, au sein d’un même quartier ou d’une même ville. Depuis le début du confinement, les mosquées, les associations musulmanes, les associations de quartiers et les jeunes se mobilisent pour apporter leur aide aux plus fragiles parmi nous où chacun est chez soi et pour soi. Cet article leur est dédié.

Dès le début de la crise, l’ONG humanitaire Barakacity s’est manifestée auprès des hôpitaux franciliens et le personnel soignant pour offrir son stock de masques. Ainsi, l’association que la presse qualifie de “controversé” a offert plus de 1 300 masques de protection FFP2, ainsi que des gants de protection, des combinaisons chirurgicales, des cathéters, des seringues, ou encore des gels hydroalcooliques.

En Moselle, c’est l’association florengoise El Bar qui habituellement fournit de l’aide aux syriens qui a offert son stock de 10 000 masques FFP2 et des blouses stériles à des hôpitaux, des professionnels de santé (laboratoires, pharmacies) et un EHPAD du département de la Moselle.

Dans le Doubs, l’Hôpital Nord Franche-Comté de Trévenans a reçu 1 000 masques FFP2 de la part de l’Amicale des amis turcs et français de Valentigney qui gère la mosquée Selimiye. A Montbéliard, Fahd Fethelkheir du Fast Foot Le Sept à Montbéliard, a offert des repas au personnel soignant de l’Ehpad de la Petite-Hollande et du service psychiatrie du Mittan. Un geste de reconnaissance pour le restaurateur qui compte continuer ses gestes de générosité pendant le confinement.

Dans la Loire, la mosquée Al Moustapha de Montreynaud à travers son abattoir temporaire a réalisé un don de matériel (masques, charlottes, combinaisons) au CHU de Saint-Étienne. “Par ce geste, la mosquée a voulu témoigner de son soutien total et exprimer sa gratitude à un personnel soignant qui montre chaque jour son engagement, son dévouement et son professionnalisme alors qu’il est au front dans cette grave crise sanitaire”, écrit la mosquée dans une publication sur sa page Facebook. L’association qui gère cette mosquée propose également une livraison gratuite de courses à domicile pour les personnes âgées ou vulnérables.

Dans la Drôme, c’est l’Institut La Plume à travers son pôle funéraire qui fait don de son stock de 300 masques chirurgicaux à l’hôpital de Valence. Même opération de solidarité à Gennevilliers où la mosquée a offert 200 masques de protection pour le personnel médical du Centre Municipal de Santé de la ville.

A Taverny, l’ONG humanitaire “Caravanes Solidaires” a apporté tout son stock de matériel médical à l’unité de soins d’urgence spécialement affrétée dans la lutte contre le covid-19.

Dans le Haut-Rhin où la situation dans les hôpitaux est critique, la grande mosquée a propose même de mettre ses locaux «et des bénévoles si besoin», à disposition des hôpitaux civils Pasteur situés à quelques centaines de mètres du lieu de culte. «Nous mettons à disposition nos deux grandes salles polyvalentes et de convivialité, qui sont fonctionnelles et peuvent accueillir un total d’environ 200 personnes. L’hôpital peut les utiliser comme bon lui semble : comme salle(s) de repos, pour stocker des denrées… S’il a besoin de bénévoles, des volontaires peuvent aider, à condition bien sûr d’être bien protégés, également pour préserver les autres », précise le président de cette mosquée, fermée depuis le 6 mars pour limiter la propagation du coronavirus.

Toujours dans cette même ville, la mosquée DITIB en partenariat avec une pizzeria “Pizza 4 saisons” et un restaurant “L’île aux saveurs” a offert des dizaines de pizzas et des repas à plusieurs services de la ville mobilisés dans la lutte contre le coronavirus (ambulanciers, urgences Hôpital Pasteur, CDRS, pompiers, commissariat). L’association distribue par ailleurs des colis alimentaires aux personnes âgées afin de les dissuader de sortir de chez eux pendant cette période de confinement.

Dans l’Oise un des premiers foyers de l’épidémie, les associations Ummah Charity, 24 Carats et Creil Futsal apportent aussi leur soutien au personnel médical en leur fournissant des repas aux hôpitaux de Creil et Senlis. Le commissariat de Creil a également reçu la visite de ces jeunes qui leur ont apporté des pizzas. A Compiègne l’association Coup de Poing et le groupe informel Jeunesse Solidaire proposent aux publics les plus exposés au covid-19 une livraison de courses à domicile.

A Sartrouville, un collectif citoyen de la cité des Indes récolte chaque jour des repas pour les distribuer aux soignants du CHU d’Argenteuil. «Nous, tous les soirs, on met en place une cantine. On va chez les restaurateurs les plus proches de chez nous. Même les parents de notre quartier font des gâteaux pour pouvoir les déposer au personnel hospitalier », témoigne Bilel, membre du collectif « Les Grands Frères et Sœurs de Sartrouville».

Même opération de solidarité envers nos aînés a été réalisée par des jeunes de la cité Franc-Moisin à Saint-Denis.

Dans le Nord à Lens, des jeunes musulmans ont pu livrer 200 repas les services hospitaliers de la ville, les pompiers ainsi que le SAMU. La mosquée as-Sunnah du Pontet (Vaucluse) prend également part à cette opération de solidarité en offrant des repas aux personnels soignants de l’hôpital de la ville. Vous pouvez contribuer à cette opération en faisant un don via cette plateforme.

Plusieurs autres mosquées proposent la livraison gratuite de courses à domicile ou encore de médicaments : c’est le cas de la mosquée Rahma de Toulouse, de  le mosquée de Saint-Dié des Vosges, de la mosquée de Woippy, de la mosquée de Nancy, de la mosquée de Fréjus, de la mosquée Ar Rahma de Montluçon, de la mosquée d’Orly, de la mosquée de Combs-la-Ville, …etc

A Strasbourg, deux associations notamment du quartier de l’Elsau (Association de locataires ALIS-UNLI & Association Sport et Loisirs Elsau ASLE) se mettent à disposition des personnes vulnérables pour faire leurs courses alimentaires. Ce service s’étend au-delà du quartier de l’Elsau vers d’autres quartiers de la capitale alsacienne (Montagne Verte, Cité de l’Ill).

Publicité
Publicité

CHRONIQUES SARRASINES

HISTOIRE

Publicité

Les plus lus

et, neque. dolor. libero. ipsum felis