Restez connecté

Actualité Monde

L’appel à la prière bientôt autorisé à Cologne tous les vendredis

Publié

le

Appel a la priere Cologne Allemagne

La ville de Cologne en Rhénanie du Nord-Westphalie lance un projet pilote pour permettre aux mosquées qui le souhaitent de diffuser tous les vendredis l’Adhan (appel à la prière) via les haut-parleurs. Les mosquées désireuses de participer à ce projet doivent soumettre une demande ; la municipalité pourra ensuite fixer certaines conditions comme l’horaire de l’appel à la prière (entre 12h et 15h), la durée de celui-ci (5 minutes maximum) et le volume sonore. Ce dernier est défini avec une limite maximale différente en fonction de l’emplacement de la mosquée. Le quartier environnant doit être informé à l’avance et un agent nommé par la municipalité sera chargé de répondre aux questions et recevoir d’éventuelles plaintes.

« Nos concitoyens musulmans font partie intégrante de notre ville. Le son de l’appel à la prière en plus des cloches des églises de notre ville montre que la diversité est valorisée à Cologne et que cette diversité se vit ici » a estimé la maire Henriette Reker.

Après les deux années de fonctionnement du projet, la ville et les mosquées impliquées évaluent conjointement leurs expériences. Ensuite, une décision doit être prise quant à savoir si le projet modèle peut devenir une règle permanente comme c’est le cas déjà depuis plusieurs années dans d’autres villes comme Hambourg et Düren.

Quatrième ville d’Allemagne et premier diocèse catholique du pays, Cologne abrite une importante communauté musulmane issue essentiellement de Turquie. Elle abrite d’ailleurs les sièges des principales organisations non gouvernementales turques telles que l’Union turco-islamique auprès de la Direction des Affaires religieuses (DITIB), Millî Gorus (IGMG) et l’Union islamique turco-européenne (ATİB). En 2018, la mosquée centrale de Cologne, considérée comme l’une des plus belles et plus grandes d’Europe occidentale, était inaugurée en présence du président turc Recep Tayyip Erdoğan.

Lors du premier confinement au printemps 2020, les mosquées allemandes comme partout ailleurs en Europe (sauf en France) étaient autorisées à diffuser l’appel à la prière. Quelques mosquées françaises se comptant sur les doigts d’une main avaient tenté symboliquement l’initiative, mais cela n’avait pas plu aux autorités poussant même Christophe Castaner, le ministre de l’intérieur de l’époque à réagir. Et voici le courrier envoyé par la préfète du Grand Est aux responsables des mosquées d’Alsace…

Publicité
Publicité

CHRONIQUES SARRASINES

HISTOIRE

Publicité

Les plus lus