Restez connecté

Actualité Monde

La conversion à l’islam d’une ex-otage italienne fait rager les islamophobes

La Rédaction D&M

Publié

le

Silvia Romano islam

Silvia Romano s’appelle désormais Aïcha. L’ex-otage italienne détenue par le groupe somalien Shebab depuis novembre 2018 a enfin pu retrouver la liberté. Après avoir été libérée par les services secrets italiens en collaboration avec leurs collègues turcs samedi, la jeune humanitaire qui était bénévole dans un orphelinat a regagné son pays dimanche où elle est accueillie par les autorités dont le premier ministre Giuseppe Conte, ainsi que sa famille.

A sa décente d’avion, souriante et vêtue d’un jilbeb vert, Silvia Romano s’est confiée ensuite qu’elle avait embrassé la foi islamique mais «sans conditionnement, de façon volontaire». La bénévole dit s’être convertie après avoir lu le Coran pendant sa captivité. Une décision spirituelle purement individuelle qui a fait réagir violemment une partie de la presse italienne avec parfois des titres dignes de la propagande nazi des années 30.

Silvia Romano islamophobia

«Nous avons libéré une musulmane», écrit le quotidien conservateur Libero Quotidiano. Une position partagée aussi par Il Giornale, titrant en une de ses éditions «Musulmane et heureuse, Silvia l’ingrate». «C’était comme si on voyait un prisonnier d’un camp de concentration s’habiller fièrement en nazi», a tweeté le directeur du quotidien Alessandro Sallusti.

Silvia Aïcha Romano est libre et heureuse. Bienvenue à elle au sein de sa famille et sa grande famille : les musulmans. Aux islamophobes : ragez mille fois !

Publicité
Publicité

CHRONIQUES SARRASINES

HISTOIRE

Publicité

Les plus lus