Ces ex-élus anti-islam devenus musulmans

Travelmuz voyage éthique
  •  
  •  
  •  

Ces dernières années, des figures de partis d’extrême droite dans plusieurs pays d’Europe se sont tournées vers l’Islam. Un virage radical. Nous vous racontons l’histoire de quatre d’entre eux.

JORAM VAN KLAVEREN

En février 2019, Cet ancien bras droit de Geert Wilders s’était rendu dans une mosquée de Leiden pour une interview au cours de laquelle, il rendait sa décision publique. Cette annonce a provoqué la rage du chef du PVV (Parti de la Liberté) connu pour ses multiples provocations envers les musulmans.

Joram Van Klaveren mosquée

Élevé dans une famille de tradition protestante, Mr Van Klaveren a été député du PVV pendant quatre ans avant de quitter ce parti en 2014 pour fonder un nouveau parti de droite avec un autre élu. En 2017, il met fin à ses activités au sein de cette formation qui n’a remporté aucun siège aux dernières élections législatives. Du temps de son militantisme politique au sein de ces partis, il avait plaidé pour l’interdiction du voile intégral, de la construction des minarets et pour la “déislamisation” des Pays-Bas. Pour lui, “l’Islam était une idéologie totalitaire et barbare vieille de 14 siècles”. En mars 2015, il avait participé à une manifestation de soutien à “Israël”.

ARNOUD VAN DOORN

Également ancien cadre du parti de Geert Wilders, Arnoud Van Doorn s’est converti à l’Islam en 2013. Il avait participé à la production d’un film anti Islam en 2008. La diffusion de celui-ci provoqua la colère du monde musulman.

Dans une interview de 2013, Arnoud Van Doorn déclarait : «Le film qui a suscité des critiques sur son caractère islamophobe a été un tort de notre part car il contient beaucoup d’informations trompeuses et incorrectes qui n’ont rien à voir avec cette religion divine et son noble prophète. Je vais utiliser toute mon expérience dans la production d’un film alternatif, qui abordera la véritable image de l’Islam et tous les aspects de la personnalité du Prophète ainsi que ses grandes qualités.»

Depuis sa conversion, Arnoud Van Doorn est devenu un fervent défenseur des causes musulmanes. Localement, il fonde le Parti de l’Unité de tendance islamique dont il est le seul élu à La Haye. A plusieurs reprises, il se rend à La Mecque où il accomplit le petit pèlerinage (Omra) ainsi qu’à Médine, là où le Messager d’Allah (Paix et Salut sur lui) repose. Une photo de lui priant devant la tombe du prophète (Paix et Salut sur lui) a largement circulé sur les réseaux sociaux.

Arnoud Van Doorn à la mosquée du prophète

Un an après sa conversion, son fils aîné Iskander Amien De Vrie le rejoint à son tour.

ARTHUR WAGNER

Ex-élu local du parti allemand d’extrême droite anti islam AfD, Arthur Wagner, a révélé sa conversion à l’Islam en janvier 2018. Dans une interview au quotidien Bild, il explique qu’il veut ainsi protester contre ce qu’il considère comme le laxisme moral du christianisme.

«Une des raisons (de cette conversion) est liée aux changements intervenus dans l’Église, qui ne correspondent plus à mes valeurs», a déclaré Arthur Wagner, 48 ans, qui était jusqu’ici membre de l’Eglise protestante et responsable d’une fédération locale de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), parti islamophobe et anti-immigrés.

Arthur Wagner est un Allemand originaire de Russie et de la région de la Volga, issu d’une communauté qui après la disparition de l’Union soviétique a massivement émigré en Allemagne et est aujourd’hui fortement représentée au sein de l’extrême droite du pays.

WERNER KLAWUN

L’ancien candidat à la mairie de Dresdes (La Saxe) a changé. Aujourd’hui âgé de 78 ans, Ibrahim est un musulman généreux qui apporte son aide aux réfugiés fuyant les guerres et la misère. D’ailleurs, il en accueille quatre chez lui alors qu’auparavant, Mr. Klawun appartenait à un parti très hostile aux réfugiés. Le NPD étant classé comme un parti néo-Nazi, islamophobe et raciste.

Son virage commence en 2009 après son cuisant échec aux municipales de la ville Dresdes, devenu quelques années plus tard le berceau du mouvement islamophobe PEGIDA, il songe alors à changer de vie. Au quotidien allemand allemand Bild, il explique d’abord avoir lu le Divan occidental-oriental du poète allemand Johann Wolfgang von Goethe, connu pour sa parfaite maîtrise de la langue arabe et ses nombreux poèmes faisant l’éloge du prophète (Paix et Salut sur lui), puis le Coran avant de décider d’embrasser l’Islam.

Werner Klawun a accompli le pèlerinage à la Mecque. Il vit désormais en paix avec lui-même loin des tumultes de l’extrême droite.


  •  
  •  
  •  
La Rédaction D&M
A propos La Rédaction D&M 1755 Articles
Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*