Restez connecté

Actualité Monde

L’Inde adopte une loi contre les musulmans

La Rédaction D&M

Publié

le

Loi anti musulmans Inde

Un pas de plus vers la discrimination institutionnalisée des musulmans en Inde par le pouvoir politique hindou. Mercredi 11 décembre, le Parlement indien a définitivement adopté la réforme de la loi sur la nationalité qui va contribuer à faire des musulmans des citoyens de seconde zone.

Le texte – le Citizenship Amendment Bill –, qui amende une loi de 1955, régularise les réfugiés hindous, sikhs, chrétiens, jains, bouddhistes, parsis, arrivés avant 2014, qui ont fui «pour des raisons religieuses» l’Afghanistan, le Pakistan ou le Bangladesh, s’ils résident en Inde depuis au moins cinq ans. Seuls les résidents musulmans sont exclus du dispositif. Ils resteront des sans papiers, c’est-à-dire sans droits. Le gouvernement n’a donné aucune indication précise sur leur devenir.

La réforme poursuit deux buts principaux : légaliser les hindous venus de l’extérieur et, au contraire, écarter les musulmans venus de l’extérieur. Elle marque un pas de plus dans la volonté du premier ministre Narendra Modi et des nationalistes hindous au pouvoir d’imposer l’idéologie de l’« hindutva » (« hindouité »), une nation pour les hindous.

Depuis l’adoption de ce texte, des manifestations de colère se déroulent dans le nord-est du pays en Assam où l’on compte déjà deux morts, Tripura, Meghalaya, Bengale-Occidental. Il y a quatre mois, le très nationaliste premier ministre Narenda Modi était recevait les honneurs aux Émirats Arabes Unis et au Bahreïn en pleine répression au Cachemire.

Les plus lus

eleifend venenatis, ut massa sem, ipsum quis,