Restez connecté

Actualité

Jean-Michel Blanquer : “Le voile en soi n’est pas souhaitable dans notre société”

La Rédaction D&M

Publié

le

Femme voilee agresse Dijon Julien Odoul

Pas de répit pour les musulmans de France. Au lendemain de l’agression verbale d’une maman voilée en pleine séance du Conseil Régional de BFC à Dijon par un élu du parti de Marine Le Pen, Jean-Michel Blanquer a réitéré son opposition au voile dans les sorties scolaires.

“La loi n’interdit pas” le port du voile par des mères d’élèves lors des sorties scolaires. Mais sur BFMTV, le ministre de l’Education a ajouté qu’il était possible “d’inciter localement à ce que ce ne soit pas le cas”, via “un travail d’explication”. “Le voile en soi n’est pas souhaitable dans notre société tout simplement. Ce n’est pas quelque chose d’interdit, mais ce n’est pas non plus à encourager. Ce que ça dit sur la condition féminine n’est pas conforme à nos valeurs”,  a déclaré le ministre dont les idées sont proches de  celles du groupuscule “Printemps Républicain”.

“On voit parfois des garçons qui refusent de tenir la main à une fille, si cela débouche sur un problème plus grave, on le signale”, a-t-il prétendu.

A chaque intervention dans les médias, le ministre de l’éducation nationale s’en prend aux musulmans. Début septembre sur France Culture il avait déclaré que les petites filles étaient moins nombreuses que les petits garçons à bénéficier de la scolarisation précoce, en raison du “fondamentalisme islamiste”. Une affirmation contredite même par les chiffres de son ministère. Le 24 septembre dernier, en pleine “polémique” sur une affiche de la FCPE favorable au droit des mamans voilées d’accompagner leurs enfants dans les sorties scolaires, Blanquer avait déclaré : “Je considère qu’ils ont fait une erreur, je leur demande de la corriger tout simplement.” et d’ajouter “Le fait que des organisations essaient de flatter le communautarisme pour avoir des voix n’est pas une bonne chose”.

Les plus lus