Restez connecté

Actualité

Vers une délation généralisée des “musulmans pratiquants” en France ?

La Rédaction D&M

Publié

le

Signes radicalisation

Le discours guerrier contre “l’hydre islamiste” prononcé mardi par Emmanuel Macron lors de l’hommage aux policiers tués à la préfecture de police de Paris sonne comme un appel à la délation. Dans ce discours, Macron a appelé à «savoir repérer à l’école, au travail, dans les lieux de culte, près de chez soi, les relâchements, les déviations, ces petits gestes qui signalent un éloignement d’avec les lois et valeurs de la République».

Ces “petits gestes” signes de la “radicalisation islamiste” que Christophe Castaner a listé quelques heures après ce discours lors de son audition par la commission des lois de l’Assemblée nationale. “Une pratique religieuse rigoriste, particulièrement exacerbée en matière de ramadan, c’est un signe, qui doit permettre de déclencher une alerte sur ses sujets”, a-t-il déclaré. “Un changement de comportement dans l’entourage, le port de la barbe, qu’il fasse la bise ou qu’il ne la fasse plus, même si pour ce sujet nous avons des informations très contradictoires concernant l’affaire qui nous préoccupe.” et de poursuivre “Est-ce que l’individu accepte de faire équipe avec une femme ou pas ? Est-ce qu’il a une pratique régulière et ostentatoire de la prière rituelle ? Est-ce qu’on a une présence d’une hyper kératose au milieu du front ?.”

La France se dirige donc droit vers une société de délation où le voisin raciste pourrait signaler son voisin musulman qui prie à 4h du matin ou qui va à la mosquée en “tenue traditionnelle” ou sa voisine musulmane qui se voile du jour au lendemain. Au travail, il sera de plus en plus difficile pour le musulman de pratiquer sa foi ou de l’afficher par peur d’être dénoncé par ses collègues. Cela ne vas pas faciliter la tâche à cette communauté déjà victime de multiples discriminations.

Incapable d’enrayer le terrorisme par le canal sécuritaire et du renseignement, l’Etat s’en prend une nouvelle fois à la pratique de l’islam dans ce pays en faisant de la délation un moyen de prévenir les actes terroristes. D’ailleurs, le discours du président a été salué par les pires islamophobes comme le journaliste du Figaro et soutien de Zemmour, Ivan Rioufol.

Les plus lus