Restez connecté

Brèves

Quatre mois de prison avec sursis pour avoir tagué trois fois une mosquée

Publié

le

Mosquée d'Alençon

Un homme de 52 à l’islamophobie affirmée a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour avoir tagué à trois reprises cette année la mosquée d’Alençon (Orne), rapporte le site Actu.fr. Devant le tribunal judiciaire d’Alençon où il était jugé ce jeudi 16 septembre, l’homme a justifié ses actes, sans les regretter. Le 6 août dernier, il a été interpellé en flagrant délit alors qu’il taguait “singe” sur les murs du lieu de culte. Au cours de son audition, il a également avoué deux autres actes similaires contre la même mosquée le 1er avril et le 20 mai 2021.

« C’est l’une des principales insultes [singe, ndlr] envers les musulmans. C’est écrit dans le Coran », a-t-il tenté de se justifier devant le tribunal. « J’ai un problème avec l’Islam. J’ai lu le Coran, les musulmans sont un peu roublards. »

L’impunité dont jouissent les auteurs des actes anti mosquées ne fait qu’encourager d’autres à passer à l’acte. Saviez-vous par exemple que l’identitaire auteur du tag “non à l’islam” inscrit sur la palissade de chantier de la mosquée Eyyûb Sultan de Strasbourg en février 2021, a été poursuivi non pas pour incitation à la haine raciale et religieuse mais pour “dégradation par tag” ?

Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Continuer la lecture
Publicité
Je commente

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Publicité

CHRONIQUES SARRASINES

HISTOIRE

Publicité

Les plus lus