Restez connecté

Nos partenaires

À Gaza, 12% des enfants meurent à cause des eaux contaminées

La Rédaction D&M

Publié

le

Eau potable Gaza

La bande Gaza (356 km², 2 millions d’habitants) déjà éprouvée par un blocus depuis 2007 doit faire face à une crise de l’eau sans précédent. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 97% de l’eau à Gaza est impropre à la consommation humaine en raison de la pollution et d’une forte présence de sel, de chlore et de nitrate dans les nappes. Conséquences de cette pollution : la population de Gaza est touchée massivement par les maladies d’origine hydrique (26%) et les premières victimes de ces eaux impropres sont les personnes les plus fragiles; les enfants. 12% d’entre eux décèdent à cause de cette pollution.

Les habitants sont contraints de se déplacer pour s’approvisionner en eau des réseaux publics. Mais cet approvisionnement est lui aussi gravement compromis par les coupures de courant croissantes. 33% des revenus moyens des familles de Gaza sont consacrés à l’achat d’eau.

La population de Gaza demande de l’aide pour répondre à un besoin humain vital : l’accès à une eau saine. Plusieurs associations humanitaires interviennent pour permettre aux habitants d’avoir accès à une eau saine.

C’est le cas de DIGNITE International qui a déjà réalisé 8 unités de dessalement dans les écoles de Gaza, d’une capacité minimale de 5000 litres / jour. En ce mois de Ramadan, l’ONG lance un appel aux dons via une cagnotte notamment, pour continuer à apporter une eau saine aux enfants gazaouis en réalisant de nouvelles centrales et en réhabilitant d’autres qui ne fonctionnent plus.

LIEN DE LA CAGNOTTE

L’eau, c’est la vie ! Offrir l’eau à des populations qui en ont besoin EST LA MEILLEURE DES AUMÔNES. On a demandé au Messager de Dieu (paix & salut sur lui) : « Quelle est la meilleure des aumônes ? » Il a répondu : « l’eau ».

Crédit photo : © UNICEF/UN068302/El Baba

Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Publicité
Publicité

CHRONIQUES SARRASINES

HISTOIRE

Publicité

Les plus lus