Restez connecté

Actualité

“Vous devez exiger que les musulmans dans votre pays respectent les lois de la France”

La Rédaction D&M

Publié

le

Une délégation du Rassemblement National conduite par l’eurodéputé Thierry Mariani s’est rendue en Syrie fin août pour y rencontrer les responsables du régime syrien et vanter les mérites de Bachar Al Assad qui selon lui combat les islamistes. Lors de cette visite, la délégation a rencontré le “grand mufti” du régime syrien. Ce dernier a tenu à adresser un message à la France.

A-T-ON JAMAIS VU PIRE CRÉATURE À LA SURFACE DE LA TERRE QU’UN PRO-ASSAD EN 2019 ?

Si la complaisance envers le régime de Bachar pouvait encore être “excusable” en 2013, il y a eu entre-temps la destruction d’Alep, le gaz sarin, les révélations sur le camp de concentration de Saidnaya, les pilonnages de mosquées et tant d’autres crimes plus odieux les uns que les autres, 600.000 morts, des millions de réfugiés : l’excuse de l’anti-américanisme et de la “résistance à l’empire” a même entièrement disparu ces derniers temps – si elle avait d’ailleurs jamais existé concrètement.

Misérables résidus outranciers et blasphémateurs des pires idéologies et sectes ennemies de l’islam (nusayris, rafidhis, coranistes, laïques intégristes, “natios-beauf”, identitaires, nostalgiques orthodoxes ou catholiques des Croisades, baathistes et nationalistes arabes sous leur forme la plus vile et la plus dévoyée), ils ont réussi le tour de force rarement atteint dans l’Histoire d’accumuler l’ensemble des annulatifs de l’islam en un seul camp. Et même, au-delà, des annulatifs de l’humanité.

Comment les repérer ? Le pro-Assad est un animal assez facilement identifiable : quand il n’affiche pas la couleur en arborant son taghoût préféré en photo de profil, il aime semer des ambiguïtés dans les conversations sur la Syrie du type “mais on a des preuves?”, “vous savez, les médias occidentaux…”, “oui mais quand même, en face il y a Daesh alors bon…”. Il ne partage que des liens de médias russes ou iraniens, collectionne les photos de Poutine – dont il fantasme sur la “virilité” – et Nasrallat, suit la “Sunna” de Soral, Dieudonné, Asselineau ou Mélenchon (selon) dont il vante constamment les mérites. L’utilisation fréquente du mot “gazoduc” est également un signe presque infaillible.

Que faire ? N’agissez pas seul et dénoncez-les publiquement, ne priez ni derrière eux ni sur eux, boycottez-les, bloquez-les sur les réseaux sociaux, chassez-les de vos mosquées, ne mangez pas de leur viande, ne les épousez pas.

Les plus lus