Nouvel an chinois : les Ouïghours forcés de manger du porc et boire de l’alcool

Bilal Muezzin
  •  
  •  
  •  

C’est la dernière en date des atrocités de la Chine communiste à l’égard des musulmans Ouïghours. Selon Radio Free Asia, à l’occasion du Nouvel An Chinois (année du cochon), des habitants vivant dans la préfecture autonome d’Ili Kazakh dans le Xinjiang (Turkestan Oriental occupé) ont été conviés à des festivités dans lesquelles, du porc et de l’alcool étaient servis. Les autorités auraient menacé les récalcitrants d’être renvoyés dans les camps de “rééducation” où plus d’un million de musulmans sont internés, privés de leurs droits les plus élémentaires.

Plusieurs témoignages, photos à l’appui, affirment que des officiels ont fait du porte à porte pour offrir du porc et inviter les musulmans qui résident dans ces villes et villages à participer à la célébration de l’année du cochon.

Plus d’un million de musulmans de l’ethnie des Ouïghours sont internés dans des camps dits de “réeducation” par le régime communiste de Pékin. Leur seul tort est leur religion farouchement combattue par les héritiers de Karl Marx. Dans ces camps, on force les détenus musulmans à renier leur religion, manger du porc, boire de l’alcool, faire l’apologie du communisme et du parti au pouvoir, à se moquer de leurs proches … Des méthodes criminelles ayant pour objectif d’effacer l’identité islamique du peuple ouïghour, considéré comme un danger pour la Chine.


  •  
  •  
  •  
Bilal Muezzin
La Rédaction D&M
A propos La Rédaction D&M 1848 Articles
Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire

  1. Plus d’un million de musulmans de l’ethnie des Ouïghours sont internés dans des camps dits de “réeducation” par le régime communiste de Pékin.
    Cela ressemble à des camps de concentration.
    Stop à l’invasion chinoise dans le monde…..
    Ou est human rights watch? L’occident et ses faux droits de l’Homme….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*