Restez connecté

Actualité

Un imam de Saint-Chamond destitué par Darmanin pour avoir… cité un verset et un hadith

Publié

le

Imam Saint Chamond

Rien en semble freiner la folie islamophobe du ministre de l’intérieur. En moins de deux jours, Gérald Darmanin a ordonnée le limogeage de deux imams, à Gennevilliers et Saint-Chamond. Après Mehdi Bouzid écarté par la mosquée de Gennevilliers à la demande de la préfecture des Hauts-de-Seine, c’est au tour de l’imam de la grande mosquée de Saint-Chamond dans la Loire de se voir mettre fin à ses fonctions, là encore à la demande de la préfète du département. Les autorités reprochent à Mmadi Ahamada un prêche “discriminatoire” et “contraire à l’égalité hommes-femmes”. Qu’en est-il vraiment ? Itinéraire d’une fakenews.

Mardi 20 juillet, les musulmans de France célébraient Aïd al-Adha, la fête la plus importante du calendrier islamique. La journée a débuté avec une prière collective accomplie généralement en plein air ou dans un lieu vaste, suivie d’un prêche. A Saint-Chamond, les fidèles s’étaient rassemblés en masse sur le terrain où se construit leur grande mosquée. Le prêche qui a été diffusé en direct sur la page Facebook de la mosquée a attiré l’attention d’une élue de l’opposition de la ville étiquetée Rassemblement National. Isabelle Surply, connue pour être notoirement islamophobe et soutien de Génération Identitaire s’est permise de poster un extrait d’à peine quelques secondes de ce prêche, sorti volontairement de son contexte pour attribuer le contenu de ces quelques secondes de propos à l’imam. Ce dernier citait un hadith du Prophète (prière et salut sur lui) qui dit : « Si la femme prie ses cinq (prières), qu’elle jeûne son mois (Ramadan), préserve son sexe et obéit à son mari alors il lui sera dit : Rentre dans le paradis par celle de ses portes que tu veux ». Mr Ahamada a également cité le verset 33 de sourate al-ahzab dans lequel, Dieu le Très Haut s’adresse aux femmes du Prophète et aux croyantes : [Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam (Jâhiliyah)].

Ce tweet a rapidement fait le tour de la fachosphère. Un article de Fdesouche a suivi reprenant les mots de cette élue “Vous, femmes musulmanes, tâchez d’obéir au doigt de vos maris”. En réalité, l’imam n’a pas dit “doigt de vos maris” mais “droits de vos maris”. Deux jours après, Darmanin adresse une note à la préfète de la Loire dans laquelle le locataire de la place Beauvau demande la convocation « sans délai des instances dirigeantes de la mosquée Attakwa » de Saint-Chamond pour leur exiger le départ de l’imam Mmadi Ahamada auteur selon lui d’un « discours attentatoire à l’égalité homme/femme » à travers ces propos s’adressant aux femmes : « Vous femmes musulmanes, tâchez d’obéir au doigt de vos maris, restez dans vos foyers et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam » Darmanin a repris mot à mot la fakenews d’Isabelle Surply. Incroyable pour un ministre de l’intérieur, “premier flic de France”. Pourtant la vidéo est disponible.

La mosquée s’est aussitôt pliée à la demande des autorités en mettant fin aux fonctions de cet imam dès le lendemain. Une décision qui a choqué et scandalisé les internautes et les fidèles qui l’ont fait savoir sur les réseaux sociaux. Certains ont même appelé au boycott de cette mosquée ainsi que celle de Gennevilliers reprochant à leurs responsables leur lâcheté face à un ministre qui va jusqu’à contrôler le contenu des prêches. Une pétition de soutien à l’imam a réuni à l’heure où nous écrivons ces lignes 4050 signatures.

Publicité
Publicité

CHRONIQUES SARRASINES

HISTOIRE

Publicité

Les plus lus