Restez connecté

Actualité Monde

Chine : les autorités s’attaquent aux mosquées de Linxia, la “Petite Mecque” chinoise

La Rédaction D&M

Publié

le

Mosquée Qianheyan

En plus de la persécution des hommes, le régime de Pékin s’en prend aussi aux symbole islamiques et pas seulement dans la région du Turkestan Oriental occupée qui abrite la minorité musulmane ouïghoure. Car depuis l’entrée en vigueur d’une nouvelle loi en 2018 visant à “siniser” l’islam durant les cinq prochaines années, ce sont désormais l’ensemble des musulmans des différentes ethnies à travers le pays qui sont privés de leurs libertés religieuses.

Parmi ces restrictions, les campagnes anti-halal menées dans les différentes provinces et la destruction totale ou partielle des mosquées. On apprend ainsi que les autorités de la ville de Linxia (Gansu) surnommée la “petite Mecque chinoise” ont procédé à la destruction des dômes et des minarets de plusieurs mosquées de la ville. La grande mosquée Qianheyan a été privée de ses quatre minarets géants et son dôme central. Même sort pour la mosquée Baijiazhuang.

Mosquée Qianheyan

Mosquée Baijiazhuang

Crédit photos

Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Publicité
Publicité

CHRONIQUES SARRASINES

HISTOIRE

Publicité

Les plus lus

pulvinar sem, adipiscing felis Nullam ipsum id accumsan libero venenatis