Madinat al-Zahra, la ville brillante

Bilal Muezzin
  •  
  •  
  •  

Bâtie en 936 par le puissant calife omeyyade Abd al-Rahman III (en l’honneur de son épouse selon certaines versions, ou pour marquer son pouvoir face à ses rivaux de l’autre côté de la méditerranée selon d’autres versions) et détruite au début du XIe siècle en raison des guerres civiles, cette impressionnante cité a enfin obtenu ses lettres de noblesse : Madinat al-Zahra («la ville brillante») a été déclarée patrimoine de l’humanité en juillet 2018 par l’UNESCO.

Située à 8 km de Cordoue au pied de la Sierra Morena, Madinat al-Zahra témoigne là du passage d’une civilisation raffinée et dont les vestiges révèlent l’élégance et l’ingéniosité. La ville palatiale se distingue du style labyrinthique et chaotique typique de l’urbanisme musulman à cette époque. Au contraire, elle est inscrite dans un quadrilatère de 1 500 mètres sur 700 formant une enceinte rectangulaire d’environ 112 hectares. Il faut dire que la construction de cette cité aura mobilisé des milliers d’ouvriers sur 40 ans. Seuls 10 % de ses 115 hectares ont été exhumés à ce jour.

L’organisation du palais est caractérisée par trois terrasses étagées, chacune séparée des autres par des murs qui divisent la ville en trois parties. Tout d’abord, la terrasse la plus élevée est réservée au palais califal et représente un signe de pouvoir, tandis que la partie moyenne est dominée par des parcelles et des jardins de fruits et de légumes. Enfin, le secteur inférieur comprend la mosquée principale et les foyers. En raison de la ressemblance de la Mosquée de Madinat al-Zahra avec la Grande Mosquée de Cordoue, elle est appelée sa «petite sœur».

Afin d’amener l’eau abondante nécessaire pour les parcs et les jardins floraux, Abd al-Rahman III commande la construction d’une canalisation qui parcourt les montagnes et qui traverse les vallées par des aqueducs. Celle-ci est considérée aujourd’hui comme l’une des réalisations les plus admirables du calife.

Outre ses caractéristiques les plus renommées telles que des mosquées, des salles de réception et des bureaux administratifs et gouvernementaux, Madinat al-Zahra possède également des casernes, un hôtel des monnaies, des fontaines, des marchés, des fabriques d’armes et des magasins d’or et d’orfèvres entre autres.

Parmi les personnalités liées à cette éphémère cité, on peut citer Abū al-Qāsim Khalaf ibn Abbās al-Zahrāwī connu en occident sous le nom de Abulcasis, celui qui y est né en 940 est considéré comme l’un des plus célèbres chirurgiens du monde musulman et un des pères de la chirurgie moderne.

Madinat al-zahra
Madinat al-zahra

Crédit photos : Siente Cordoba Turismo


  •  
  •  
  •  
Bilal Muezzin
La Rédaction D&M
A propos La Rédaction D&M 1852 Articles
Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*