Allemagne : une place en souvenir de Marwa El-Sherbini à Brême

Publicite ILEF

À Brême au nord-ouest de l’Allemagne, une place porte désormais le nom de Marwa El-Sherbini surnommée la « martyre du voile ». Elle a été officiellement inaugurée jeudi 18 octobre en présence des autorités locales.

Marwa El-Sherbini a été assassinée le 1er juillet 2009 à Dresde par un terroriste dénommé Alex Wiens.

LE RÉCIT D’UN MEURTRE ISLAMOPHOBE

En août 2008, alors qu’elle se trouvait sur une aire de jeux à Dresde, Marwa El-Sherbini est traitée par Alex Wiens, un Allemand de Russie de 27 ans, d’«islamiste», de «terroriste» et de «s…pe», manifestement parce qu’elle portait le hijab après qu’elle lui eut demandé si son fils pouvait utiliser la balançoire sur laquelle il était assis. Elle porte plainte et Alex Wiens est condamné en première instance à une amende de 780 euros pour insultes racistes. Lors du procès, il déclare que les musulmans ne sont pas à même d’être outragés. C’est la raison pour laquelle le procureur fait appel du jugement, visant une peine plus forte vu le caractère xénophobe.

Au cours de l’audience en appel, le 1er juillet 2009, Alex Wiens poignarde soudain Marwa El-Sherbini, la tuant de plusieurs coups de couteau. Son mari, qui tente de s’interposer, est blessé grièvement de trois coups de couteau. Il est également touché à la jambe par une balle tirée par erreur par les forces de l’ordre arrivées sur place et qui le prennent pour l’agresseur. Le fils de la victime, âgé de trois ans, assiste à la scène. Marwa El-Sherbini était enceinte de trois mois. Elle laissait derrière elle un enfant de 3 ans.

Publicite ILEF
La Rédaction D&M
A propos La Rédaction D&M 1659 Articles
Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

2 Commentaires

  1. Remplacez la religion des victimes en « juive » au lieu de musulmane et vous verrez que le texte n’a plus la même portée…et vous imaginez combien les politiques et les médias auraient portés cette affaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*