Construction d’une usine de dessalement de l’eau de mer à Gaza

Publicite ILEF

L’eau est devenue un luxe dans la bande de Gaza. Ce minuscule territoire, l’un des plus denses de la planète (1,9 M d’habitants estimés, sur 360 km²) est soumis à un blocus égypto-israélien injuste depuis 2007. On y manque de tout et notamment de l’eau potable. 95% de l’eau consommée n’est pas potable selon un récent rapport des Nations Unies. Certaines associations humanitaires tentent de réaliser des projets durables en ce sens.

C’est le cas de l’Association des Palestiniens de France Mulhouse dont nous avions présenté les activités dans un autre article. Dans les prochains jours, une équipe de cette association se rendra dans la bande de Gaza pour suivre l’avancée des travaux de finalisation d’une usine de dessalement de l’eau. Le centre est construit et partiellement fonctionnel depuis 2017. En 2018, la prochaine étape du projet est l’installation de panneaux solaires, pour augmenter son rendement de façon significative, l’électricité étant -hélas- là encore une denrée rare. Les panneaux solaires ont été réceptionnés et posés en août 2018.

L’association a encore besoin d’un financement à hauteur de 4000 € pour finaliser les derniers aspect techniques (raccordements et câblages, intervention de techniciens qualifiés, finitions de l’infrastructure). Une cagnotte a été lancée en ligne pour permettre de collecter les fonds nécessaires à l’achèvement de ce projet durable.

LIEN DE LA CAGNOTTE

Ci-dessous quelques photos des précédentes étapes du projet :

Usine de dessalement eau Gaza 4
Usine de dessalement eau Gaza 4
Usine de dessalement eau Gaza 4
Usine de dessalement eau Gaza 4

La Rédaction D&M
A propos La Rédaction D&M 1671 Articles
Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*