L'expatriation au Royaume-Uni

Voici le canon qui a détruit les murailles de Constantinople en 1453

En mai 1453, le Sultan Ottoman Mehmed II (Muhammad Al-Fatih) assiège la ville de Constantinople. Pour parvenir à prendre la ville qui est fortifiée par d’imposantes “doubles murailles” ; il fait appel au service d’un maître canonnier hongrois prénommé Orban (connu aussi sous le nom d’Urbain) ; l’empereur Constantin XI n’ayant pas les moyens d’assurer le salaire élevé réclamé par le maître, ni les matériaux nécessaires à la construction de ces canons.

Canon murailles de Constantinople 1

Orban quitte Constantinople et décide d’offrir ses services au Sultan Mehmet II. Il obtient le salaire réclamé et tous les moyens sont mis à disposition pour fabriquer ses puissantes ‘bouches à feu’.

Canon murailles de Constantinople

Il construit un imposant canon qui sera appelé Şahi Topu (la cavité mesurant plus de 8m de longueur.), aidé par Saruca Usta et un architecte appelé Muslihiddin Usta, en seulement trois mois! Il est ensuite transporté des fonderies d’Edirne jusque devant les remparts de Constantinople par 60 bœufs et 200 hommes ! La particularité de ce canon est qu’il est en deux pièces devant ‘se visser’ l’une à l’autre pour fonctionner. Il pouvait tirer des boulets de pierre de 600 kilos.

Une anecdote indique que lors des essais en Janvier 1453, il fallut avertir la population et surtout les femmes enceintes, de peur qu’elles avortent, le bruit causé par le canon étant terrifiant. Le boulet de pierre s’enfonçait de près de 2 m dans le sol. Si vous avez vu le film “Constantinople” du réalisateur Faruk Aksoy, sorti en 2013, il y a une scène de l’attaque où l’on voit les effets de ce canon. L’on peut y lire des inscriptions en arabe sur le devant du canon qui peuvent être traduites par : “Viens en aide, Ô Allah. Sultan Mohammed Khan fils de Murad. Travail de Kamina Ali au mois de Rajab de l’année 868 (1464).”

Canon murailles de Constantinople

Urbain connaît tout de même un destin tragique, il mourut des suites de l’explosion de son canon durant le siège (le temps d’attente de rechargement du canon n’ayant pas été respecté). Le canon fut ensuite remis en état par les maîtres canonniers de Mehmet II.

En 1915, pendant la guerre des Dardanelles, les tirs de ce canon touchèrent six navires de la flotte de Sir John Ducksworth. A cette période, le canon était situé dans le château de Kilitbahir. Cependant, ce prestigieux engin de guerre se trouve actuellement à Portsmouth, en Angleterre près de Londres. Comment a-t-il pu se retrouver là ?

Canon murailles de Constantinople

Pour faire court, les anglais n’ont eu de cesse de demander aux Ottomans, pendant près de 60 ans, de leur vendre ce canon. La reine Victoria, elle-même, demanda au Sultan Abdülaziz I, lors de sa visite en Europe, de lui en faire cadeau. Le Sultan accepta, le canon de Mehmet II fut transporté des Dardanelles à Londres et placé dans un musée en 1868.

Il est précisé que la raison de cette demande était de posséder le plus imposant canon d’Europe. En 1929, il fut transféré du Rotunda Museum à Woolwich à la Tour de Londres, et ensuite au Musée du Fort Nelson où il se trouve désormais.

Quel dommage que l’héritage ottoman et musulman se retrouve dans les musées d’Europe, surtout avec une pièce aussi historique.

Les archives ottomanes

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M

Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Voici le canon qui a détruit les murailles de Constantinople en 1453"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*