L'expatriation au Royaume-Uni

EN IMAGES. Non Le Front National ne fait pas de prosélytisme !

La reconversion de Maxime Buttey à l’Islam a suscité l’agitation dans les rangs du FN ces derniers jours. Ce jeune conseiller municipal de Noisy-le-Grand avait été temporairement suspendu de ces fonctions locales après des accusations de prosélytisme musulman à son encontre. Il avait envoyé une vidéo à certains cadres du parti du vieux borgne pour expliquer pourquoi la religion musulmanes l’a attirée. Sa suspension a finalement été levée après que l’élu « ait confirmé son engagement comme élu municipal du Front national à défendre les idées de son mouvement, notamment la lutte contre le communautarisme et la promotion de la laïcité », selon un communiqué du parti extrémiste.

Maxime-Buttey-à-la-mosquée-de-Noisy-pendant-la-campagne-des-municipales

En réalité, c’est l’Islam qui dérange le FN, qui sans la présence de cette religion sur le sol français, n’aurait peut-être pas d’existence sur la scène politique. L’accusation de prosélytisme n’est qu’un prétexte pour montrer qu’il tient toujours à son fond de commerce : son islamophobie afin de rassurer sa base électorale.

Le FN est le premier parti de France a pratiquer le prosélytisme. Ses liens avec certaines organisations intégristes n’est pas à démontrer. Wallerand de Saint Just, un important cadre du parti est un catholique traditionaliste qui participa en 1977, avec d’autres proches de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X, à l’occupation de l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet. Il rejoint le mouvement Chrétienté-Solidarité et devient membre de l’AGRIF (Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne).

Agrif

L’AGRIF est une organisation catholique présidée par Bernard Antony, membre du FN et député régional de Midi-Pyrénées. Il est également le président de Chrétienté-Solidarité, un « mouvement de reconquête » comme il se définit lui-même, et dont le logo représente la croix des templiers. Mais non, le FN ne fait pas de prosélytisme … sauf lorsqu’il s’agit du prosélytisme chrétien.

Chrétienneté-Solidarité

D’autres cadres du parti n’hésitent pas à participer publiquement à des processions religieuses, comme en avril 2014 où Louis Aliot, vice-président du FN prend part à la procession de la Sanch dans les rues de Perpignan en habit de pénitent.

7771301904_la-procession-de-la-sanch-a-perpignan

Fin septembre, c’est Gilbert Collard qui prend part à une autre procession religieuse.

10653852_800585630005526_2827639975275917965_n

Dommage que Maxime Buttey n’ait pas quitté ce parti islamophobe (comme la majorité des partis français d’ailleurs). On ne peut pas être musulman et militer dans un parti qui combat toute visibilité de l’Islam en France (interdiction du voile, interdiction de la construction des mosquées, interdiction du Halal, …).

La Rédaction D&M

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire sur "EN IMAGES. Non Le Front National ne fait pas de prosélytisme !"

  1. Analyse pertinente sur le fond de commerce et les bases du FN mais votre conclusion peut porter à confusion me semble t’il. En effet condamner l’ensemble des partis politiques pour leur islamophobie pourrait mal être interprété. Que l’élue FN converti à l’islam soit en soit un paradoxe, soit, mais il serait faux de prétendre que son engagement politique est également vain en tant que croyant. Les politiques populistes surfent actuellement sur les thèses islamophobes et c’est justement sur ce terrain qu’il faut mobiliser les troupes. De nombreux partis militent d’ailleurs sur cette voie et il faut, me semble-t-il, leur rendre hommage. Je prendrais exemple sur le parti des Démocrates Musulmans Français pour illustrer mes propos. Le terrain politique devient, en effet, un véritable problème pour le vivre ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*