Tahiti – Plainte contre les anti-mosquée

La première mosquée de Tahiti (Polynésie Française) fermée trois jours après son ouverture continue de parler d’elle. Une manifestation avait été organisée dans les rues de Papeete le 09 novembre dernier contre l’implantation de cette première salle de prière musulmane sur l’île. Les organisateurs de la marche vont peut être devoir s’expliquer devant la justice puisque, l’imam Hicham El Berkani vient de porter plainte contre les organisateurs ainsi que trois groupes Facebook anti-mosquée. A-t-on appris ce mardi auprès de médias locaux.

image

Romain Bonnard l’un des organisateurs de la marche ainsi que les groupes «Non à la pratique ouverte de l’Islam en Polynésie», «Non aux islamistes à Tahiti» et «Non à la mosquée à Tahiti» sont dans le viseur de la plainte déposée par l’imam pour « provocation à la haine raciale ». Leurs administrateurs risquent jusqu’à 5 ans de prison et 5 millions de francs pacifique (près de 42 000 €). Espérons que la justice fera correctement son travail.

La Rédaction

Crédit photo

La Rédaction D&M
A propos La Rédaction D&M 1626 Articles
Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

2 Commentaires

  1. La persistance des musulmans ne feront qu’augmenter la Colère des Polynésiens qui jouissent d’un statut particulier d’autonomie dans la République. Ce peuple est très susceptible et facilement agressif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*