L'expatriation au Royaume-Uni

Agen (47) : la mosquée rénovée grâce aux dons des fidèles

Tout au long des six années de travaux, les fidèles ont prié dans des salles provisoires. La mosquée de la rue du Jourdain à Agen est transfigurée, parée d’ornements.

De cette vaste opération de rénovation de la mosquée d’Agen entamée depuis six ans, ne manque plus aujourd’hui que la création d’un fronton surligné de bordeaux. Deux versets coraniques tirés de la sourate des «appartements» seront gravés dessus en arabe mais aussi traduits en français par souci d’ouverture et d’intégration. Une volonté farouche de l’association des «musulmans de l’Agenais» gestionnaire du lieu, qui se met également un point d’honneur à recruter des imams qui prêchent en langue française.

Mosquée de l'Agennais

«Nous en sommes au stade des finitions, la pose des luminaires, du revêtement et la restauration de la façade», indique Kamal Regoug, le porte-parole. Les travaux de celle qui est considérée comme la plus grande mosquée d’Aquitaine avec ses 1 600 m2 de surfaces, auront coûté au total 600 000 € entre le gros œuvre, la réfection de la toiture et les équipements de sol. La rénovation a été financée à 95 % par les fidèles au gré des quêtes et cotisations annuelles. Les 5 % restants ont été octroyés par des mosquées «amies» (Ariège, Paris, Bordeaux et Libourne). Le vendredi, jour de la grande prière, la mosquée accueille jusqu’à 1 500 personnes (hommes et femmes).

L’architecte agenais Walid El Khatib lui a insufflé un style arabo-andalou dans la tradition des édifices de Cordoue et de Tolède, où le vert islam entremêlé de dorures domine sur fond de murs en tadelakt sable.

Achevée pour le 8 juillet

Au-dessus des colonnes, courent des calligraphies, des entrelacs de dessins géométriques et des médaillons qui reprennent les 99 noms du dieu «Allah» cités dans le Coran.

L’ornementation est l’œuvre d’artisans marocains établis en Espagne qui ont réalisé un travail d’orfèvre en matière de zelliges et de stucs dentelés exécutés à la main ou au moule. Les lustres ajourés ont été commandés chez les meilleurs ferblantiers du royaume chérifien. La Qoubba, coupole centrale, est décorée de remarquables motifs peints.

La salle des ablutions a été refaite à neuf, ainsi que la salle à manger, chauffage compris, dédiée aux repas de rupture du jeûne. Tout doit être achevé pour le ramadan fixé cette année par le Conseil français du culte musulman au 8 juillet jusqu’au 9 août […].

Une chaîne de solidarité

Le gros œuvre s’est chiffré à 300 000 € et les tapis doublés d’une mousse de confort à 50 000 €. Chaque adepte fréquentant le lieu saint a acheté par anticipation son tapis de prière. Des artisans de la communauté musulmane ont également proposé gracieusement leurs services, à charge pour l’association de fournir la peinture et les matériaux.

Le chiffre : 2007

début du projet -> Appel aux dons. L’aumône est le troisième pilier de l’islam.

Source : ladepeche.fr

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Agen (47) : la mosquée rénovée grâce aux dons des fidèles"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*