Restez connecté

Actualité France

Le nouveau maire de Goussainville traité de “nazislamiste” par Jean Messiha

La Rédaction D&M

Publié

le

Maire Goussainville insulté Jean Messiha

Une avalanche de haine sur les réseaux sociaux depuis l’élection dimanche soir du nouveau maire de Goussainville. Cette ville du Val d’Oise de 30 000 habitants a été largement remportée par Abdelaziz Hamida à l’issue d’une triangulaire qui l’opposait à deux candidats soutenus respectivement par la gauche et la droite. Sa liste sans étiquette “L’audace du renouveau” a été plébiscitée par 38,58% des électeurs avec une participation de 46,21%, un taux supérieur à la moyenne nationale.

Cette élection a provoqué un choc chez les racistes d’extrême droite et leurs acolytes laïcards, à l’image du délégué national du “Rassemblement National” Jean Messiha, pour qui Goussainville est désormais une “ex-ville française” habitée par la “non-France”. Dans un tweet, il compare même cette élection à une occupation, “la libération de notre pays sera longue et nécessitera courage et persévérance. Nos aïeux l’ont fait. Nous le ferons.”

Dans un autre tweet, cet habitué des plateaux télé traite même le nouveau maire de Goussainville de “nazislamiste fiché S”.

Sous ces deux tweets, nous avons relevé de nombreux propos haineux. “Merde”, “racaille”, … Certains suggèrent les armes pour le “dégager” à l’image de @LolaCapdet qui commente : “les armes seront nécessaires pour les dégager”, même réaction de @EmilSailor : “Il faudra des armes et des cadavres”. “Comment est-ce possible qu’un fiché S peut se présenter aux municipales ? Prochaine étape Salah Abdelslam maire ?????”, s’étonne @Jalakebbe qui se présente comme une chrétienne d’Orient. “Maire fanatique et ami des terroristes pour une des villes les plus pourries de France. C’est plutôt raccord au contraire.” dit @Boarpoacher. Même son de cloche du côté de @KiniaKonieczna pour qui cette victoire est celle des “nazislamistes” : “Une “belle victoire ” pour les nazis-islamistes… Bon courage pour LES FRANÇAIS qui sont obligés de subir l’islamisation de leur ville… C’est le plan de Macron et l’UE. Pour ceux qui l’ont voté, j’espère que la roue tourne et bientôt ils vont recevoir ce qu’ils voulaient.”

En septembre 2019, le magazine l’Express “révélait” que ce candidat était fiché S et surveillé depuis de nombreuses années par les renseignements. Cette “information” a été une nouvelle fois démentie par l’élu au soir de son élection. Le candidat avait porté plainte pour diffamation contre le magazine l’Express. Le procès aura lieu en septembre.

Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Publicité
Je commente

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

suscipit ante. mattis tristique massa consectetur dapibus risus