Restez connecté

Actualité Monde

Démis de sa fonction d’imam de la mosquée Quba de Médine après un tweet

Publié

le

Maghamsi imam mosquée Quba

Il ne tarissait pas d’éloges sur le pouvoir saoudien et son maître Mohammed Ben Salmane alias MBS qui tient le désormais ex-royaume du Tawhid d’une main de fer, mais il a suffi d’un malheureux tweet pour que Saleh Al Maghamsi soit éjecté de sa fonction d’imam de la mosquée Quba de Médine.

A l’issue du sommet virtuel du G20 (dont l’Arabie Saoudite fait partie) consacré à la crise du coronavirus, qui s’est tenu vendredi 27 mars, Al Maghamsi dont le compte Twitter est suivi par 6,5 millions de followers s’est fendu du tweet suivant :

«Nous félicitons le Serviteur des deux Lieux Saints [ndlr : roi] ainsi que nous-mêmes de la tenue du sommet virtuel du G20, mais je me permets de rajouter trois facteurs pour nous prémunir de cette épreuve et que l’épidémie soit interrompue: – s’en remettre a Allah par les invocations et le repentir – faire preuve de générosité envers les pauvres et les démunis – gracier (dans la mesure du possible) les prisonniers.»

La sanction n’a pas tardé à tomber. Le régime n’ayant, semble-t-il, pas apprécié la dernière partie de son tweet qui ferait référence aux prisonniers d’opinion dont les prisons du royaume regorgent depuis trois ans, il a été démis de sa fonction et remplacé un professeur des Études islamiques de l’université de Médine, et ce malgré qu’il soit revenu sur son tweet assurant qu’il sous-entendait par “prisonniers” uniquement les prisonniers du droit commun.

Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Publicité

CHRONIQUES SARRASINES

HISTOIRE

Publicité

Les plus lus