Restez connecté

Actualité France

Feu vert de la municipalité FN de Hénin-Beaumont pour la construction de la mosquée Ennasr

Publié

le

C’est un projet de longue date qui se concrétise. À Hénin-Beaumont ville dirigée par un maire FN et fief de Marine Le Pen, la communauté musulmane locale n’est pas confrontée comme à Fréjus ou Mantes-la-Ville à l’islamophobie de leurs maires, prêts à tout pour les empêcher d’avoir des mosquées dignes de ce nom.

Steeve Briois a choisi l’apaisement, une ligne radicalement différente de celle de la présidente du parti d’extrême-droite qui appelle pourtant depuis janvier 2015 au “gel de construction de toute nouvelle mosquée”. Un avis que ne partage pas la municipalité frontiste qui a délivré le permis de construire pour la nouvelle mosquée Ennasr le 7 mars dernier.

La mosquée d'Henin-beaumont

UN MAIRE ISLAMOPHILE ?

Une nouvelle qui surprend mais pas tellement si l’on suit de très près les rapports entre la municipalité FN et les représentants musulmans héninois.

Dès le 9 janvier 2015 soit deux jours après les sanglants attentats de Charlie Hebdo, Steeve Briois et un de ses adjoints s’étaient rendus à la mosquée Ennasr pour rassurer ses administrés musulmans, les invitant à se joindre à un rassemblement organisé deux jours plus tard par la municipalité.

Steeve Briois à la mosquée Ennasr

Une ligne que semble aussi suivre le maire FN du Pontet (Vaucluse) Joris Hebrard puisqu’en avril 2014, lui et une partie de son conseil municipal assistaient à la pose de la première pierre d’une mosquée de sa ville.

Publicité
19 commentaires

19 Comments

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Publicité

CHRONIQUES SARRASINES

HISTOIRE

Publicité

Les plus lus