Restez connecté

Actualité France

“Éradiquer définitivement l’islam et tous ses adeptes”, Marcel Doisne sera-t-il un jour condamné pour ses appels au génocide ?

La Rédaction D&M

Publié

le

En France, la haine islamophobe s’exprime en toute impunité sur les réseaux sociaux. Il suffit d’un clic sur des pages Facebook ou des comptes Twitter pour constater la violence des propos tenus, parfois à visage découvert.

Nous avons à au moins une reprise alerté sur le cas de l’islamophobe de Château-Gontier (Mayenne), Marcel Doisne qui se décrit comme un “soldat réserviste” et militant du Front National. Ce quincagénaire appelle ouvertement au soulèvement, aux tirs à balles réelles contre les migrants à Calais, à l’extermination des musulmans, à la destruction et l’incendie des mosquées, et fait l’apologie du terrorisme “sprémaciste”… Mais les autorités, pourtant très vigilentes et sévères quant aux propos et gestes “antisémites” et faisant l’apologie du “terrorisme islamiste” semblent ne se presser pour réagir.

Depuis l’instauration de l’état d’urgence, près de 3000 perquisitions ont été menées contre des individus et des familles musulmanes sans histoires.

Marcel Doisne sera-t-il un jour perquisitionné ? Sera-t-il jugé et condamné pour ses multiples appels au meurtre et à l’extermination ? Sera-t-il condamné pour son apologie du terrorisme ?

Signaler le compte Facebook de ce facho qui bouillonne de haine est inutile. Nous exigeons une sanction sévère de la justice.

Le slogan “mort aux juifs” provoque des indignations parmi toute la classe politique. Il a même entraîné des interdictions de manifestations en 2014, contrairement au slogan “mort à l’islam et ses adeptes”…

Screenshot_2016-02-13-23-44-13

Screenshot_2016-02-13-23-39-07

IMG_20160214_213551

IMG_20160214_213555

IMG_20160214_213559

IMG_20160214_213603

Publicité
3 commentaires

3 Comments

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

justo ut porta. elit. mattis vulputate,