La mosquée Al Aqsa complètement fermée au culte, une première depuis 1969

Cours d'arabe

Ni adhân, ni prières en commun, ni jumu’â : pour la première fois depuis 1969 et sa tentative d’incendie par un extrémiste chrétien, la sainte mosquée d’al-Aqsa – et plus largement l’Esplanade des Mosquées – est entièrement fermée aux fidèles depuis hier.

Une mesure d’humiliation hautement symbolique qui intervient après une attaque ayant coûté la vie à deux membres de la police d’occupation israélienne et qui vise à « casser » la volonté de résistance palestinienne : la vieille ville de Jérusalem est depuis entièrement bouclée & quadrillée par les forces de sécurité, les barrages quasi-infranchissables, les échoppes des commerçants fermées, et les habitants cloîtrés chez eux.

Un grand rassemblement de fidèles cherchant à briser le blocus d’al-Aqsa a été violemment repoussé à l’heure du jumu’â, et le mufti d’al-Quds, à leur tête, arrêté. Le déroulement des événements (les assaillants ont été poursuivis & abattus, au sol et désarmés, jusqu’en pleine Esplanade des Mosquées), l’origine des assaillants (des Arabes de nationalité israélienne et non des Palestiniens de Cisjordanie) et la virulence des mesures de répression laissent envisager une nouvelle flambée de violence dans les jours à venir…

En attendant, l’adhân millénaire ne résonne plus dans le haram al-sharîf, cœur battant d’al-Quds et lieu d’ascension de notre Prophète ﷺ‬ lors de son Voyage Nocturne.

Cours d'arabe
Issâ AR-RÛMÎ
A propos Issâ AR-RÛMÎ 50 Articles
"Ribât" est un blog consacré à l'histoire et l'actualité à la lumière de l'Islam

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*