L'expatriation au Royaume-Uni

Ces « musulmans » sionistes qui soutiennent Israël

« Israël a le droit de riposter et de défendre sa nation ». Cette phrase n’émane pas du porte parole de l’armée israélienne ni des complices occidentaux de l’entité sioniste, mais bien d’un homme qui prétend être « imam conférencier ». Nous évoquions cette personnalité infâme dans un précédent article à l’occasion d’une vidéo publiée début juillet sur son compte Facebook, dans laquelle il condamne le Hamas pour le meurtre de trois colons juifs en Cisjordanie. Pour rappel, ce meurtre n’a pas encore été élucidé. Le Hamas n’a jamais revendiqué l’enlèvement et le meurtre de ces colons. Des hypothèses font même état d’un « meurtre pour de sordides raisons d’argent et de vol » dont les auteurs sont des juifs.

Mais Rachid Birbach ne voit pas les choses de cet œil. Pour lui, le malheur du peuple palestinien n’est pas le feu incessant de l’aviation, des chars et des bateaux israéliens mais du Hamas, accusé d’utiliser les civils comme des « boucliers humains ». Le même argument répété par Tsahal pour justifier ses crimes à Gaza, extrêmement atroces. « Contrairement à ce que certains disent, il n’y a pas de conflit entre Israël et la Palestine, mais plutôt entre Israël et le Hamas […] Tout le problème à Gaza, qui constitue moins de 10% de l’environnement palestinien, et le Hamas. Je ne sais pas pourquoi ils ne veulent pas la paix (…). Le peuple palestinien vit sous deux feux, celui des bombardements israéliens et celui de l’exploitation du Hamas qui est pire parce qu’il l’utilise pour en faire des boucliers humains », a-t-il estimé.

Selon lui, il n’y a donc pas de conflit en Cisjordanie occupée. En plus d’être un traître à la solde du Crif et des organisations nazisionistes, l’arabe de service qu’il est est un menteur. Il prétend être « imam conférencier », mais cet amateur de cigares et de grosses motos n’est ni imam ni responsable associatif ni connu de la communauté musulmane d’Auxerre, ville où il prétend exercer.

Son excès dans l’apologie d’Israël, « une vraie démocratie » selon lui et sa défense sans faille de la communauté juive dépassent largement ceux de Hassen Chalghoumi, l’autre faux imam (de Drancy). Son rapprochement avec la communauté juive est telle, que la probabilité de le croiser dans une synagogue est beaucoup plus grande que dans une mosquée. D’ailleurs, son amitié avec les juifs le pousse parfois à aller passer le reste de la soirée avec les juifs après avoir assisté au Shabat comme ici, samedi 19 juillet.

Rachid Birbach sur le mihrab de la synagogue de la Victoire

Rachid fait le rabbin à la Synagogue de la Victoire

Rachid Birbach assiste au Shabat

Rachid Birbach au Shabat

Birbach et Chalghoumi à la synagogue de Sarcelles

Rachid Birbach soutient l’interdiction des manifestations pro palestiniennes « expression de la haine contre les juifs » selon lui. Après les incidents de Sarcelles, il a été invité à la synagogue de la ville aux côtés de Chalghoumi afin de « prier pour la paix ». Sur les réseaux sociaux, il a salué « les jeunes juifs » qui ont chanté la Marseillaise pendant que des « voyous et des bandits » insultent, cassent et brûlent. En fait, les « jeunes juifs » dont il parle étaient des membres de plusieurs milices juifs dont la LDJ, positionnés derrière les CRS.

image

Birbachiates

Et Rachid ne se contente pas de trahir les musulmans. Il s’en prend à l’Islam et ses valeurs. Ici il se moque du voile … musulman , car évidemment le voile juif ne lui pose aucun problème.

Rachid Birbach se moque du voile

Autour du recteur de la mosquée de Drancy Hassen Chalghoumi gravite une dizaine d’imams, des africains pour la plupart (plus faciles à manipuler). Ils s’étaient faits connaitre à l’occasion d’un voyage en Israël en novembre 2012. Ils avaient visité le mémorial de la Shoah, s’étaient recueillis les tombes des victimes juives de Merha avant de rendre visite à Shimon Peres un boucher au long passé criminel.

Imams français en Israël

Une partie de ces « imams » a récidivé en juin 2013 lorsqu’une délégation menée par deux responsables associatifs franco-africains s’est rendue dans les territoires occupés (comprenez, Israël) : l’Imam Cheikh Kemadou GASSAMA, Président de l’association des Musulmans Sénégalais de France et l’Imam Cheikh Sam SAMBA, président de la Communauté Africaine de France. Ce voyage qualifié par la presse sioniste francophone de « pèlerinage » « reste un moment essentiel dans une vie » selon Chiekh Kemadou GASSAMA.

J’ai envie de vomir …

La Rédaction

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire sur "Ces « musulmans » sionistes qui soutiennent Israël"

  1. Quelle honte ! mais il y a des images marrantes comme « Rachid fait le Rabbin » Mais Rachid est Rabbin !!!
    Ce qui fait moins rire ce sont ces pauvres imams Africains embarqués dans la « Chutzpah » Israélienne avec des sionistes qui devaient se moquer d’eux dans leur dos ! J’ai vraiment pitié d’eux et de leur naïveté de croyants ! Enfin que Dieu les guide vers le droit chemin car pour le moment ce sont de grands égarés!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*