L'expatriation au Royaume-Uni

Que se passe-t-il dans les mosquées Montpelliéraines ?! Un(e) fidèle révolté(e) nous écrit

La gestion du culte musulman en France est de plus en plus contestée par les fidèles, qui se retrouvent otages de l’Islam des consulats ou l’Islam du ministère de l’intérieur. Pour protester contre cette double ingérence, des collectifs se créent en vue de reprendre des lieux de culte gérés par une minorité incompétente, individualiste voire nationaliste.

La situation du culte musulman à Montpellier est particulièrement préoccupante. Ces derniers temps, des conflits sont apparus entre les fidèles et deux mosquées de la ville. Un(e) fidèle Montpelliérain(e) nous écrit.

La tension monte, ce Dimanche 02 Février après la prière de Dohr, entre les fidèles de la Mosquée Avicenne (Ibn Sina) et les membres de l’ Association culturelle gérant cette salle polyvalente qui fait office de mosquée depuis plus de 20 ans.

Les Musulmans du Petit-Bard se sont regroupés autour du président gérant les lieux pour dénoncer une gestion mafieuse de la mosquée et une comptabilité trouble et douteuse.

En effet, depuis plus de 20 ans le pouvoir se transmet de père en fils, de Khatir (le père) à Tahir Nedromi (le fils). Mais ce qui provoque encore plus la colère des fidèles c’est la signature d’un bail emphytéotique avec la ville de Montpellier en Mai 2013 en compagnie de Dalil Boubakeur qui fut invité à cette occasion. Bail, qui comprend une clause totalement injuste aux yeux des musulmans qui stipule que 4 million d’euros devront être investis dans ces locaux à travers des travaux d’embellissement (20.000 euros auraient été versés par la Grande Mosquée de Paris en participation aux frais de Notaire s’élevant à 41.000 euros pour cette transaction).

image

Dans le cas où cette condition ne serait pas remplie, la ville de Montpellier pourrait casser son bail et récupérer ses locaux.

Les fidèles dénoncent aussi une comptabilité trouble et douteuse. Des subventions de la ville, du Conseil Général et de la Région seraient versées chaque année sans que les musulmans sachent où va cet argent.

Ils remettent aussi en question la signature de ce bail qui aurait d’après Mr Nédromi été validé par le conseil d’administration, conseil qui n’a jamais eu lieu ! Les musulmans accusant Mr Nédromi de faux et usage de faux document à l’appui !

Décidément, la ville de Montpellier s’embourbe dans les problèmes avec les musulmans. Fin Novembre, les musulmans de la paillade voyaient leur Imam Mr Mohamed Khattabi démis de ses fonctions à la Mosquée Avérroès par le président de l’ Association Cultuelle de la Mosquée Ibn Rochd (ACMIR). Mr Tahiri qui n’a fait que répondre aux exigences politiques de la ville. Un podium avait été offert à Mr Moure candidat PS aux municipales 2014 lors de l’Aïd El Adha et en présence de plus de 6.000 fidèles. Chose qui est devenue coutume dans nos mosquées !

Il est aussi coutume à l’approche des élections (2007, 2010 et 2014) d’écarter cet Imam, pourtant très apprécié de la communauté musulmane grâce notamment à ses prêches en Français et en rapport avec l’actualité.

La Mosquée Avérroès, comme celle du Petit-Bard est gérée par un bail emphytéotique de 50 ans et avec les mêmes clauses abusives. Son bail a été signé en 2012.

Les dirigeants de l’ACMIR s’étaient eux aussi réunis ce Dimanche 02 février après la prière de Dohr pour parler de “l’avenir de la mosquée après le départ de l’Imam Khattabi”. De nombreux fidèles s’étaient rendus à la mosquée pour participer à cette réunion. Mais le Président Mr Tahiri n’a pas voulu diriger celle-ci en présence de tous, il a préféré l’annuler et en organiser une autre plus restreinte, loin des yeux et des critiques. Et ce, malgré l’insistances des musulmans de voir la réunion se dérouler dans la salle de prière et en présence de tous. La réunion n’a duré que quelque minutes pendant laquelle Mr Tahiri n’a pas hésité une seconde à expédier vulgairement tous ceux qui voulaient y assister mais aussi a agressé un jeune frère converti investi dans l’effort islamique par ces termes “ça fait que deux ans que tu est convertit, tu n’a rien à dire !”.

On assiste à une dictature des associations gérant nos mosquées et le cas de Montpellier n’est pas isolé ! Pendant que nos frères et soeurs se battent pour leurs droits dans le monde arabe, nous ici dans un pays dit des droit, de la démocratie, on spolie nos droits et on se retrouve dans une dictature digne des régimes arabes !

À chaque élection, les mosquées de Montpellier (et de France) deviennent des lieux de conflits où les musulmans s’affrontent sans foi, ni loi sous la manipulation du pouvoir en place à cause de notre poids électoral (Petit-Bard : jusqu’à 7.000 fidèles et 6.000 à la Paillade).

Aussi à travers ces président d’associations qui sont à la solde de la Mairie et dont les intérêts personnels sont flagrants. Ils sont maintenus à leurs postes pour l’un plus de 10 ans pour Tahiri à la mosquée Avérroès, et l’ autre plus de 25 ans à la mosquée Avicenne avec la dynastie des nedromis !

Ces présidents ont-ils scellé l’avenir des mosquées Montpelliéraines avec les socialistes, ne laissant aucun choix pour le vote musulman ?

Est-il normal que dans un pays dit “laïc”, des politiques s’ingèrent dans la vie et la gestion des mosquées ?

Est-il juste que des présidents d’associations gérant les mosquées soient maintenus en place si longtemps, sans AVOIR ÉTÉ ÉLUS, sans AUCUN SAVOIR RELIGIEUX, sans AUCUNE COMPÉTENCE, sans CONSULTATION de la OUMMA !

Leur seule force “semer le trouble dans les mosquées pour mieux régner et servir leurs maîtres !”.

Combien de temps les musulmans accepteront ce manège diabolique ?

2007, 2010, 2012, 2014 restent pour nous des années de fitna !

Nous sommes aujourdhui à moins de 2 mois des municipales. Le vote musulman est en même temps convoité et ridiculisé (parce qu’on nous prend pour des ânes, Georges Frêche avait toujours prétendu être élu par des cons).

Aujourd’hui bien plus qu’hier nous devons réagir, ensemble;

Pour une gestion LIBRE des Mosquées, démocratique, et transparente;

Pour un Printemps des Mosquées;

Rendez-vous dans URNES !

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M

Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

2 Commentaires sur "Que se passe-t-il dans les mosquées Montpelliéraines ?! Un(e) fidèle révolté(e) nous écrit"

  1. Pour un Printemps des Mosquées;
    inch’ALLAH.

  2. Assalamaalaykom barackAllah ofik de dire tout haut se que pensent beaucoup tout bas espérant que ton appel sera entendu

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*