L'expatriation au Royaume-Uni

Un terrain trouvé pour le projet de mosquée à Metz (57)

Le terrain qui doit accueillir la construction d’une grande mosquée à Metz, projet en discussion depuis 2 ans, est trouvé, boulevard Solidarité. Pourtant des incertitudes et des désaccords entre la Ville de Metz et l’UACM (Union des Associations Cultuelles et Culturelles des Musulmans de Metz), chargée du projet, planent encore, notamment sur la superficie du terrain.

Il y a deux ans, le maire de Metz avait souligné sa volonté d’installer la grande mosquée en ville et non pas à l’extérieur. À cette époque, l’UACM demande un terrain d’une superficie de 10 000 m². Avant le boulevard Solidarité, d’autres terrains potentiels avaient été étudiés mais tous sont tombés à l’eau :
– Avenue de Blida à la place des TCRM (finalement nouveaux locaux des TAMM)
– Derrière le centre du Petit-Bois à Borny (pas assez proche de la ville)
– Rue de Belletanche à proximité de la maison de retraite Saint-Maurice (appartient aux soeurs de Saint-Vincent de Paul qui n’avaient pas la volonté de vendre).

Une superficie amputée de 6000 m²

Aujourd’hui le terrain proposé appartient à la municipalité et est situé boulevard Solidarité, au nord du boulevard de la Défense, entre le ruisseau de la Cheneau, le lycée Poncelet et le collège Paul-Valéry à l’est , la Chambre des métiers à l’ouest et enfin Metz-Métropole, au sud. Un terrain non situé en ville qui explique la volonté de l’UACM d’obtenir une superficie plus élevée. « Puisque le terrain était plus loin qu’un emplacement aussi coûteux qu’en ville, on pouvait se permettre de demander plus grand », Raymond Beller, président de l’UACM.

Initialement et dans un courrier signé du maire début février, la proposition faite par la Ville est de 18 000 m². Tout semble alors bien s’engager. Une conférence de presse est prévue début juin. Pourtant deux mois plus tard, mauvaise surprise pour l’UACM qui apprend que la superficie proposée est finalement réduite à 12 000 m². Conférence de presse annulée.

Cette réduction se justifie par l’impossibilité de délocaliser les terrains de sports municipaux servant aux établissements scolaires locaux. Dans un courrier du 27 mai, Antoine Fonte, adjoint à la culture, souligne que la demande initiale de l’UACM était de 10 000 m², avant d’ajouter qu’il s’agissait de la «dernière proposition». « Quand on met quelque chose sur la table on doit être sûr de ce qu’on propose, ils se sont avancés en nous disant qu’il n’y aurait pas de problème », Raymond Beller.

Un lieu autofinancé par les services ?

L’UACM voit grand et sur le long terme. Elle espère ainsi pouvoir installer une librairie, un funérarium, un self, une salle d’exposition, un musée de l’histoire de l’islam et de l’immigration en Lorraine. Autant d’activités qui assureraient l’autofinancement du lieu de culte en générant un chiffres d’affaires.

« Nous voulons en faire un lieu ouvert à tous. Notre association représente la jeune génération qui attend beaucoup de ce projet et qui a la volonté de montrer que les musulmans peuvent aussi prier et avoir un lieu digne de respect » […]. Là encore, les discussions coincent. Antoine Fonte réclame un programme de financement tandis que Raymond Beller répond que l’association ne pourra pas calculer les coûts sans avoir une idée de la superficie.

Une rencontre entre les deux parties aura lieu dans le courant de la semaine prochaine, en attendant mieux.

Source : tout-metz.com

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Un terrain trouvé pour le projet de mosquée à Metz (57)"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*