L'expatriation au Royaume-Uni

Issoudun (36) : la nouvelle mosquée pour la fin de l’année

Depuis deux ans, les musulmans d’Issoudun construisent leur nouvelle mosquée dont les travaux pourraient être terminés à la fin de l’année.

image

Ils sont maçons, électriciens, plombiers, couvreurs… Ils sont un peu tout à la fois, les musulmans d’Issoudun et cela tombe plutôt bien. Sans cette condition, ils n’auraient certainement jamais pu construire cette bâtisse qui deviendra leur mosquée, à la fin de l’année, si tout va bien. Situé rue du 8-Mai, le bâtiment est aujourd’hui terminé, dans sa phase grands travaux. Deux années auront été nécessaires pour ce premier aboutissement. « Quand on n’avait plus d’argent pour poursuivre, nous arrêtions les travaux. À plusieurs reprises, nous avons mobilisé tout le monde et cela nous a permis d’en arriver là ! », explique Hasni Seguer, secrétaire de l’association cultuelle musulmane d’Issoudun.

Quatre-vingts familles à l’œuvre

C’est maintenant l’heure de la pose des plaques de plâtre à l’intérieur de cette maison de 150 m2, composée d’une grande salle de prière, d’une salle d’ablution, d’un bureau pour l’association au rez-de-chaussée, et d’une ou eux grandes pièces à l’étage qui seront réservées aux activités de l’association. Aidées par les musulmans de Bourges pour le gros œuvre, les quatre-vingts familles, membres de l’association issoldunoise, donnent de leur temps à cette mosquée qui devrait être terminée à la fin de l’année. Le soir après le boulot pour les uns, une partie du week-end pour les autres, les musulmans poursuivent les travaux et notamment les enduits extérieurs. Fouad El Hany est un des piliers de cette construction : « Maintenant, je sais faire de tout. Je m’entraîne ici et après, je peux le faire à la maison, s’amuse-t-il. Mais c’est vraiment plaisant, on voit des gens et surtout, on apprend à se connaître autrement que dans la prière. Chacun peut montrer sa personnalité et c’est intéressant. » Une aventure humaine qui est donc loin d’être terminée mais qui montre une étonnante solidarité entre des hommes de même confession, mais d’origines très diverses, comme la Tunisie, le Mali, le Maghreb, le Senégal… Reste à savoir exactement ce que deviendra ce lieu. Mosquée ou salle de prière ? « Une mosquée, c’est un lieu uniquement destiné au culte et à la prière alors qu’ici, ce sera un lieu de prières et également un point de rassemblement pour tous », explique Hasni Seguer.

E.B.

Source : lanouvellerepublique.fr

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Issoudun (36) : la nouvelle mosquée pour la fin de l’année"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*