L'expatriation au Royaume-Uni

Zoom sur l’Islam en Alsace

Ce dossier est consacré à la présence musulmane en Alsace, et plus particulièrement aux mosquées de la région (mosquées finies, mosquées en construction et mosquées en projet). La liste des mosquées est donnée à titre indicatif. Seuls les plus importants lieux de culte sont mentionnés ci-dessous.

image

Vous reconnaissez l’Alsace par ses paysages verdoyants, ses vignobles, ses clochers et ses cigognes. Cette région anciennement rattachée au Saint-Empire romain germanique, garde certaines traditions et coutumes héritées de son passé. Avec la Moselle, elle l’a le privilège du droit local (concordat), un régime spécial qui reconnaît les religions, en particulier les cultes chrétien et israélite, mais aussi, de façon non officielle l’islam. Subdivisée entre le Haut et le Bas-Rhin, Strasbourg en est la capitale. La ville qui abrite plusieurs institutions de l’UE, est depuis septembre 2012 le siège de la plus grande mosquée de France.

ZOOM SUR LA PRÉSENCE MUSULMANE EN ALSACE

Nous mettons à votre disposition un article sur le sujet trouvé sur Wikipédia.

« La présence musulmane dans la ville de Mulhouse et la région Alsace est très ancienne et date de bien avant les vagues d’immigration des années 70. Elle remonte en réalité à plus d’un siècle. La crise économique qui sévissait en Alsace à cette époque avait poussée un nombre important de famille à aller s’installer en Afrique du Nord, ils furent à l’origine de liens entre les deux régions.

Aussi, de nombreux soldats d’origine maghrébine ont combattu et sont morts en Alsace en 1870 ainsi que lors des deux guerres mondiales, contribuant à la libération de l’Alsace et de la France. La présence des tombeaux de ces soldats musulmans en Alsace est le témoin vivant de la présence musulmane et cette participation efficace (comme le rappelle un dessin de Hansi représentant un couple de petit alsacien recueillis devant la tombe d’un soldat arabe..).

Après la seconde guerre mondiale, Sa position géographique, son développement économique et politique font de l’Alsace, une région attractive, un lieu de passage. Comme le reste de la France, en plein essor industriel, elle a fait appel à de la main d’œuvre étrangère à partir du début du xxe siècle, mais l’effectif étranger est resté en deçà de la moyenne nationale.

La ville de Mulhouse décide d’entamer un énorme projet de reconstruction urbaine. La municipalité entreprend la construction d’un nombre important de logements entre les années 1950 et 1970, ceci afin d’accueillir les nouveaux habitants de Mulhouse arrivés pour combler le vide de main-d’œuvre dans l’industrie nationale. La plupart de ces nouveaux venus étaient originaires d’Afrique du Nord.

Sur le plan religieux, les musulmans installés en Alsace s’organisent très tôt. En 1971, avec le soutien des responsables de la paroisse Jeanne d’Arc, ils ouvrent la première salle de prière leur permettant de pratiquer le culte, dans les locaux même de l’église catholique3. Quelques années plus tard, grâce à l’initiative et l’action de médecins musulmans, va naître à Mulhouse la première mosquée, rue Neppert, portée par l’AMAL.

Selon un sondage Dernières Nouvelles d’Alsace-ISERCO d’octobre 1998, les musulmans constitueraient en Alsace, le troisième groupe religieux (7 %) après les catholiques (71 %) et les protestants (8 %)5.

DANS LE HAUT-RHIN (68)

Mulhouse (68)

Ceci nous amène à la première ville d’Alsace en terme de nombre de musulmans : Mulhouse (de 7 à 25% de la population municipale). AMAL (Association des Musulmans d’ALsace) est la plus ancienne association musulmane de la région. Son siège est situé au 45 rue Neppert où se situe également la salle de prière qu’elle gère. Un projet de centre islamique ambitieux est porté par l’Association : le Centre Annour. Il sera l’un des pls grands centres islamiques de France. Son budget est estimé à près de 13 millions d’euros. Il s’agit de construire en plus du centre cultuel, un centre culturel (Apprentissage de la langue arabe, du Saint Coran, soutien scolaire…etc) ainsi que des commerces annexes et des locaux à vocation Socio-sportive (salles de fitness et de coiffure, une piscine…). Le détail du projet est sur le site internet du centre : www.centre-Annour-amal.com

Le projet
image

Avancée des travaux (le chantier va redémarrer dans quelques mois)
DSC03301

Plusieurs autres mosquées et salles de prière existent à Mulhouse et dans son agglomération :

La mosquée Assalam (39 Rue de la 4ème Division Marocaine de Montagne, Mulhouse)

Mosquée Assalam de Mulhouse (68)

La mosquée Ennasr (42, rue Schwilgué, Mulhouse)

image

La mosquée Arrahma (4, rue Henri Schwartz, Mulhouse)

image

La mosquée turque (226, avenue Josué Hofer, Mulhouse)

La mosquée Al Houda (39, rue de Pfastatt, Illzach)

image

La mosquée Qoba dans le quartier de Bourzwiller (69, rue Pierre Brossolette, Mulhouse)

Mosquée Qoba de Mulhouse (68)

Le projet de Grande Mosquée de la Communauté Islamique Milli Görüs

Pour plus d’information sur ce sujet, un article est publié sur notre site

Mosquée GIMG Mulhouse (68)

Saint Louis (68)

À 25 km de Mulhouse, se trouve la ville de Saint Louis, ville frontalière avec Bâle. Il y a deux salles de prières. Mais un grand projet de mosquée là encore est en cours de réalisation. Le chantier de la nouvelle mosquée Al Fath est en cours et les travaux avancent à grands pas. Le projet est porté par l’association Espérance plutôt jeune et rigoriste.

Le projet
image

Avancée des travaux
image

Colmar (68)

1. La mosquée El Amal

La première « vraie » mosquée de la ville a été inaugurée en 2002. Située au cœur d’une cité, la mosquée El Amal est aujourd’hui la principale mosquée de la ville, pouvant accueillir jusqu’à 1000 fidèles (Coût de construction : près d’un million d’euros).

image

2. La mosquée Ennassiha

À quelques centaines de mètres de la mosquée Al Amal, la mosquée Ennassiha a été inaugurée en octobre 2010. Cette mosquée flambant neuve, dispose en plus du dôme, un petit minaret toujours en travaux. Elle comprend en plus d’une vaste salle de prière, des salles de classe, une cuisine et un parking sous terrain.

image

D’autres mosquées et salles de prière existent par ailleurs.

Ensisheim (68)

Située à une vingtaine de km de Mulhouse, Ensisheim est un ville moyenne de 7000 habitants. Depuis septembre 2010, la ville haut-rhinoise dispose de sa mosquée surmontée d’un dôme gris, elle abrite des salles de prière pour hommes et pour femmes au RDC, des salles de classe, une cuisine et un bureau ainsi qu’un parking. La mosquée est gérée par l’Association Socio-Culturelle Musulmane d’Ensisheim.

image

Guebwiller (68)

Une forte communauté turque est présente dans cette ville de 11000 habitants. Une mosquée turque est donc implanté dans ce secteur du Haut-Rhin.

DSC03543

Altkirch (68)

image

Un projet de mosquée à Rouffach (68)

L’Association Avicenne qui représente les musulmans de cette petite commune Haut-Rhinoise de 4600 habitants envisage d’acquérir un hangar situé route du Rhin, afin de le transformer en mosquée. Le prix est fixé à 200 000 euros qui doit être payé avant janvier 2014 sous peine de verser 9000 euros au propriétaire au titre de dommages et intérêts.

Actuellement, les musulmans Rouffachois utilisent un local de 50 m² qu’ils partagent en trois pièces : une salle de prière pour hommes, une autre pour femmes et une salle pour les cours d’arabe. L’acquisition de ce hangar serait donc un véritable soulagement pour la petite communauté musulmane de cette ville au cœur du Haut-Rhin située à 30 km de Mulhouse.

Coordonnées de l’Association Avicenne
50, rue Raymond Poincaré
68250 ROUFFACH
Site web : http://avicenne-rouffach.fr/
Email : contact@avicenne-rouffach.fr
Tél : 06.61.31.97.25

DANS LE BAS-RHIN (67)

A Strasbourg, il y a la Grande Mosquée inaugurée en septembre 2012, et puis il y a d’autres mosquées petites et moyennes, des mosquées de proximité.

Strasbourg (67)

1. La Grande Mosquée

image

2. La Mosquée Eyub Sultan (la mosquée turque)

DSC03296

3. La mosquée de la Robertsau (quartier européen)

Les travaux sont toujours en cours. La mosquée est coiffée d’un dôme cuivreux depuis plusieurs mois (novembre 2012). Cette mosquée très attendue par les habitants de la cité de l’ill sera Composée d’un espace cultuel de 250 m² et d’un espace culturel de 100 m² reliés par une passerelle. Le coût de ce projet est estimé à 850000 euros (10% financés par la ville). Les plans sont établis par l’atelier d’Architecture Oziol-De Micheli.

Le projet
image

Avancée des travaux au 16 mars 2013
image

4. La mosquée Arrahma de Hautpierre

Là encore, les travaux ont commencé. La mosquée Arrahma coûtera entre 2,3 et 2,5 millions d’euros (10% seront financés par la ville). Elle sera surmontée d’un minaret et coiffée d’un dôme. La surface totale de 2000 m² sera repartie entre la mosquée et le parking.

– Noyau central : De 1500 m2, il sera composé d’une salle de prière pouvant accueillir jusqu’à 1000 personnes. Les femmes prieront sur deux mezzanines. Les fidèles feront leurs ablutions à l’entrée. A côté viendront s’ajouter des locaux techniques, ainsi qu’un réfectoire pour la rupture du jeûne pendant le Ramadan. Cette tranche sera construite en priorité.

– Seconde tranche : Elle comprendra un restaurant commercial, des salles de cours pour le soutien scolaire et deux logements pour le concierge et l’imam. Elle s’étendra sur 500 m².

image

5. La mosquée de Neuhof

Prévue pour le début du mois de septembre, la livraison de la mosquée du Neuhof a pris un retard considérable en raison de problèmes financiers. D’une surface totale de 700 m², cette ancienne bibliothèque est toujours en travaux. Le coût des travaux est estimé à plus de 700000 euros (dont 10% accordés par la ville). La salle de prière au RDC de 300 m² pouvant accueillir jusqu’à 500 fidèles. La mosquée est gérée par l’Association Culturelle Maghrébine de Neuhof (ACMN).

image

6. La mosquée de L’Elsau

Depuis 1989, les musulmans de l’Elsau ne connaissent comme lieu de culte que la cave aménagée dans les sous-sols d’un immeuble hlm au 32 rue Mathias Grünewald à Strasbourg.

Les années passées dans ces conditions indignes et inadéquates ont amené les responsables de l’association à porter un projet de construction d’une véritable mosquée qui soit un lieu d’apaisement, de spiritualité, de lien social et d’ouverture. La construction de ce lieu de culte est non seulement une nécessité mais une priorité urgente. En 2008, la salle de prière a été inondée.

Bâtiment actuel servant de lieu de culte

image
Ce bâtiment a été victime de tags islamophobes et racistes en mai 2012.

Les musulmans de L’Elsau au nom de l’Association Ciel (partie culturelle) et de l’Association Mosquée de l’Elsau (partie cultuelle) portent eux aussi un projet de construction d’une vraie mosquée dans ce quartier jeune. À ce jour, les associations n’ont toujours pas trouvé de terrain sur lequel sera édifié le lieu de culte. Récemment une parcelle située tout près de l’église protestante a été écartée par la ville. Le coût total est évalué à près de 1,8 millions d’euros.

image

La mosquée telle qu’elle été présentée par le cabinet d’architecture Nour Eddine Lakraa, dispose de deux minarets et d’un dôme vitrifié. Elle comporte au RDC, une salle de prière d’environ 250 m² (pouvant contenir jusqu’à 500 personnes), une cafétéria, des bureaux, une bibliothèque et des salles d’ablution. À l’étage, une salle polyvalente de quelque 400 m², deux salles de cours, ainsi que des espaces femmes, petite enfance et jeunes sont prévus.

Le cimetière musulman de Strasbourg

Il y a aussi un cimetière musulman à Strasbourg. Inauguré en février 2012, il est le deuxième en son genre en France après celui de Bobigny en Seine saint denis. Sa réalisation a été facilitée par le droit local d’Alsace Moselle. Il peut accueillir jusqu’à 1000 sépultures.

image

La mosquée turque d’Erstein (67)

La communauté turque voulait construire un lieu de culte plus grand. La municipalité de cette commune de 11000 habitants avait accordé en 2010 un permis de construire à une association culturelle turque. Cependant, en novembre 2012, la cour d’appel de Nancy a confirmé un jugement du tribunal de Strasbourg qui a annulé l’arrêté municipal en question. Mais la communauté turque ne désespère pas.

image

La mosquée turque d’Obernai(67)

La communauté d’Obernai compterait un millier de personnes, soit 10 % de la population. Depuis 2008, elle bénéficie d’une belle mosquée de 400 m² aménagée dans une ancienne salle de fitness, à la fois proche du centre-ville et au cœur du quartier où la communauté se concentre.

image

La mosquée turque de Bischwiller (67)

La pose de la première pierre en novembre 2012 a permis le démarrage des travaux. Aujourd’hui le chantier avance à grands pas et l’édifice est coiffé d’une coupole depuis le 26 mars 2013. Bâti sur l’ancien stade de Niedermatt, rue de Rohwiller, le nouveau lieu de culte moderne disposera d’une salle de prière et d’une partie socioculturelle pour une superficie totale de 3200 m². L’association franco-turque qui porte le projet assurait la pratique du culte de ses pratiquants dans des locaux trop vétustes, trop étroits situés rue des rames.

Le projet
image

Le dôme posé en novembre 2012
image (source : DNA)

La mosquée de Selestat (67)

Dans cette commune, la salle de prière louée aux musulmans de la ville par la mairie est devenue trop petite pour accueillir toute la communauté. L’association ENNAJAH est chargée de porter le projet de construction d’une mosquée.

Salle de prière actuelle
image

La mosquée de Saverne (67)

Il y a une importante communauté musulmane dans ce secteur. L’Association franco-maghrébine est chargée de rénover un local de 3 étages. Cette ancienne maison située rue Neuve avait été rachetée par l’association et depuis 2005, elle est toujours en travaux, ceux-ci avancent en fonction des dons de la communauté. Le gros œuvre est terminé, reste l’aménagement intérieur. La fin des travaux est prévue pour fin 2013 (inchallah). En attendant, les musulmans prient dans un cave du château Rohan.

image

La mosquée Al Fath de Haguenau (67)

Là aussi les musulmans s’activent pour construire leur mosquée spacieuse et moderne. Initialement, un minaret avait été prévu pour la mosquée Al Fath, mais finalement, pour des raisons de coût, le minaret a été écarté. Seul un dôme est prévu. Un terrain d’environ 40 ares est mis à disposition par la municipalité de la ville, rue Ettore Bugatti, par l’intermédiaire d’un bail emphytéotique de 50 ans (avec un loyer annuel de 830 € bloqué pour une durée de 10 ans). Le coût de la construction s’élève à 1,2 millions d’euros. Le projet est porté par l’Association Culturelle Musulmane de Haguenau.

Le terrain
image

Le projet
image

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire sur "Zoom sur l’Islam en Alsace"

  1. Machaallah dossier très complet, je n’imaginais pas qu’il y avait autant de fidèles là bas soubhanallah

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*