Une femme voilée poignardée aux cris de “on est chez nous”

Bilal Muezzin
  •  
  •  
  •  

Une mère de famille voilée a été poignardée en pleine rue, mercredi à Sury-le-Comtal (Loire) devant son mari et ses deux enfants âgés de 2 et 4 ans, par un homme très alcoolisé qui a été hospitalisé depuis en psychiatrie. Les coups de couteau ont occasionné une dizaine de plaies au niveau du cou, de la nuque, du dos et du thorax.

Transportée à l’hôpital par son époux, la jeune femme s’est vu notifiée 15 jours d’ITT provisoire et a pu regagner son domicile dans la soirée. Quant à son agresseur, un homme âgé de 59 ans, a été interpellé par les gendarmes et conduit à l’hôpital. Il n’a pas pu être entendu “en raison d’un fort taux d’alcoolémie et parce que son état a été jugé incompatible avec la garde à vue car il relevait de soins psychiatriques urgents” selon le procureur de la République de Saint-Étienne David Charmatz. Alors que ce dernier a précisé que l’agresseur «n’a pas expliqué son geste ni émis de menaces ou propos lors de la commission des faits qui pourraient éclairer son comportement» des témoins cités par le quotidien Le Progrès, ont affirmé que l’homme aurait tenu des propos racistes au moment de son acte, “on est chez nous, ce n’est pas fini !”, aurait-il lancé à la victime.


  •  
  •  
  •  
Bilal Muezzin
La Rédaction D&M
A propos La Rédaction D&M 1852 Articles
Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*