Restez connecté

Actualité

Le selfie de Marine Le Pen avec un suprémaciste estonien

La Rédaction D&M

Publié

le

En visite en Estonie, la patronne du Rassemblement national a pris un selfie avec un militant du parti d’extrême droite local Ekre reprenant un signe familier des suprémacistes blancs. Marine Le Pen a indiqué ne pas connaître la signification de ce geste.

“J’ai fait un selfie à sa demande avec un signe, pour moi, de ‘OK’. J’ai été informée que ce signe pouvait avoir une autre signification. Dès que j’en ai eu connaissance j’ai immédiatement exigé que [la photo] soit supprimée” du compte Facebook du militant, a expliqué Marine Le Pen. La responsable du RN a ajouté : “Je n’avais jamais entendu parler d’une autre signification à ce geste pour moi tout à fait anodin.”

C’est le même signe qu’avait fait le terroriste de Chirstchurch lors de sa première comparution dans un tribunal après le massacre pendant lequel il avait exécuté 51 fidèles musulmans dans deux mosquées le 15 mars dernier.

Les plus lus