Le célèbre prédicateur saoudien Aidh al-Qarni s’excuse pour son passé

Bilal Muezzin
  •  
  •  
  •  

Le prédicateur saoudien Aaidh al-Qarni mondialement connu pour son ouvrage “ne sois pas triste” a présenté ses excuses pour ses positions intellectuelles antérieures tout en louant l’islam “modéré et ouvert” prôné par le prince héritier Mohammed Ben Salmane qui tient le royaume d’une main de fer depuis deux ans.

“Au nom de la Sahwa, je présente mes excuses à la société saoudienne pour les erreurs qui allaient à l’encontre du Coran et de la Sunna, ainsi qu’à la tolérance de l’islam, une religion modérée.”, a déclaré celui qui se réclamait jadis de ce mouvement apparu dans les années 80-90 dans la région du Golfe pour s’opposer notamment à la présence militaire américaine dans la péninsule arabique.

Et comme tout soutien de MBS, Aidh al-Qarni s’en est pris au Qatar, à la Turquie et son président loué (vidéo) autrefois par ce même religieux ainsi qu’au mouvement des Frères Musulmans bête noire de plusieurs pouvoirs tyranniques de la région. Ce retournement de veste intervient alors des milliers d’hommes, de femmes, de savants influents (comme SalmAn al-Awdah entre autres), de prédicateurs, d’imams, de journalistes, d’économistes, d’avocats, de professeurs … sont emprisonnés par le régime saoudien. Celui-ci s’est lancé dans une répression féroce de toute opposition au projet de MBS visant à libéraliser la société saoudienne.


  •  
  •  
  •  
Bilal Muezzin
La Rédaction D&M
A propos La Rédaction D&M 1824 Articles
Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*