Restez connecté

Éditoriaux

ÉDITO. Ces “arabes de service” au service des partis politiques français

La Rédaction D&M

Publié

le

A l’UMP, pour gravir les échelons et accéder à des postes à responsabilité, il vaut mieux ressembler au cas de Rachida Dati. Cette fille d’immigrés algériens et marocains, mais qui s’est détachée des racines musulmanes de ces derniers que point que même le FN fait d’elle un exemple d’intégration. “une vraie patriote” dixit Florian Philippot.

Officieusement convertie au catholicisme, une foi qu’elle vit au quotidien selon ses dires. Farouche défenseuse des minorités chrétiennes “persécutées par les islamistes”, elle a à plusieurs reprises pris part aux manifestations de soutien aux chrétiens d’Orient notamment en arborant le signe (ن). Elle est également à l’origine d’une résolution au parlement européen demandant la libération d’Asia Bibi, cette chrétienne pakistanaise condamnée a mort pour blasphème.

image

Rachida Dati manifeste pour les arabes … chrétiens

image

image

Rachida Dati multiplie les messes publiques depuis sa conversion

Lors de l’offensive sioniste contre Gaza l’été dernier, elle s’était prononcée contre la tenue d’une manifestation pro palestinienne dans son arrondissement. Pas totalement étrange pour celle qui s’est rendue plusieurs fois au dîner annuel du Crif. En 2008, elle s’était recueillie devant le mur des lamentations. Passage presque obligé pour ceux et celles qui aspirent à une carrière politique “brillante” dans notre pays.

image

Rachida Dati devant le Mur des Lamentations en 2008

image

Rachida Dati inaugure à Paris la Place Ben Gourion fondateur d’Israël

Au PS, Il vaut mieux être comme Malek Boutih. Ancien président de SOS Racisme organisation gauchiste laïcarde, ce député de l’Essonne est mis en avant par les socialistes pour ses “luttes anti racistes” et “anti discriminations”. Ne rêvez pas ! Malek Boutih n’a jamais lutté contre l’islamophobie ni les discriminations qui visent les musulman(e)s. Les discriminations et le racisme qui préoccupent le beur de service sont celles ciblant les arabes et les noirs à l’entrée des boîtes de nuit, les homosexuels ou encore l’antisémitisme.

Malek Boutih, le beur intégré mangeur de cochon n’a jamais défendu les musulmans. Les juifs et les chrétiens si ! Écoutez son intervention à l’assemblée nationale où il défend l’intervention française en Irak et glorifiant les milices kurdes.


Question au gouvernement sur la situation des… par MalekBoutih

image

Malek Boutih pose en défenseur des Femen

Au FN, il vaut mieux être comme Karim Ouchikh ou encore la bougnoule Mohamed Boudia (15 ans et déjà une vedette chez le FN). Karim Ouchikh est un ancien socialiste devenu membre du FN. L’homme loue matin midi et soir l’identité judéo-chrétienne de la France. Lui aussi, à plusieurs reprises il a manifesté pour soutenir les “minorités persécutées en terre d’Islam”.

Karim Ouchikh est par ailleurs président de SIEL (Souverainté, Indépendance et Libertés), une organisation d’extrême droite qui avait appelé en février dernier à manifester contre le projet de mosquée à Bordeaux.

Plus récemment, il a participé aux “assises de la remigration” [NDLR : remigration des étrangers vers leurs pays d’origine] organisées par le bloc identitaire.

Ces trois cas sont loin d’être des cas isolés. On peut citer d’autres personnalités “issues de la diversité” :

Najat Vallaud-Belkacem, la défenseuse du mariage homosexuel et de la crèche Baby Loup qui avait licencié une femme voilée. Fadela Amara et son “fascisme vert” [NDLR : islam politique], la laïciste farouche opposante au voile musulman. Yamina Benguigui (mariée à un juif) qui pense que “le voile est un déguisement qui fait peur à la société”. Kader Arif, Harki et ancien ministre délégué aux anciens combattants… etc.

La Rédaction D&M

Publicité
Publicité

CHRONIQUES SARRASINES

HISTOIRE

Publicité

Les plus lus

eget venenatis, vulputate, id, dolor. Curabitur sed mi, ultricies felis