L'expatriation au Royaume-Uni

Autofinancement des mosquées : l’exemple de l’abattoir de la mosquée de Montreynaud

Une fois construite, une mosquée a besoin d’argent pour fonctionner (charges, salaires de l’imam, des professeurs et du personnel administratif). Pour s’autofinancer, certaines nouvelles mosquées innovent à la manière de la mosquée Al-Moustapha de Montreynaud à Saint-Étienne.

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Autofinancement des mosquées : l’exemple de l’abattoir de la mosquée de Montreynaud"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*