Immersion au coeur de Small Heath, le quartier musulman de Birmingham

Birmingham, la 2ème ville d’Angleterre est connue pour ses canaux, mais aussi pour son multiculturalisme, avec un grand nombre de musulmans, plus particulièrement dans le quartier de Small Heath.

SMALL HEATH, UN COCON MUSULMAN

A l’est de Birmingham se trouvent les quartiers musulmans, et plus particulièrement Small Heath. Ce qui est surprenant lorsque l’on arrive dans ce quartier, c’est le contraste entre l’avenue commerçante et animée Coventry Road, et les rues des habitations parallèles et perpendiculaires très calmes, ces « row houses » monotones, alternant briques rouge et façade blanche. Pakistanais, Somaliens, Bengalis… Et Français musulmans y ont élu domicile, et ont peu à peu transformé démographiquement, socialement et économiquement cette partie de la ville.


VIS TA VIE DE MUSLIM A BIRMINGHAM

Avec les tensions islamophobes où chaque semaine nous avons une polémique en France, où le voile est combattue pour la prétendue liberté des femmes, dans ce climat tendu qui ne fait que s’accentuer, et dont tout le monde sait, de nombreux musulmans français, originaire du Maghreb ou reconvertis, ont choisi la 2ème ville d’Angleterre, et plus particulièrement Small Heath.

Ici, tout est fait pour vivre sa vie de muslim du levé ou coucher du soleil : toutes sortes de commerces halal, où, pakistanais oblige, les fast-food chickens imitation KFC sont plus nombreux que les kebabs et autres sandwiches triples X de chez nous. Pour les courses « classiques », on a même un centre commercial ouvert la semaine 7j/7 ! Mais au-delà de manger, il y a des écoles musulmanes et même des crèches ! des créneaux de piscine réservées aux femmes, à l’hôpital, les femmes peuvent se faire ausculter par un médecin femme sans que cela ne pose problème. On peut faire sa prière sur son lieu de travail, c’est même un droit ! Les femmes voilées n’ont aucun souci pour travailler, qu’elles soient cadres ou simple employées. Imaginez une femme voilée à l’accueil des Halles à Paris, cela serait impossible, pas ici ! Et bien sûr d’innombrables mosquées. En fin de journée, on trouve que c’est finalement sympa la vie à Islamabad, pardon à Mogadiscio.

Certes, la religion est commune, mais toutes ces origines amènent des différences cultuelles et culturelles. Entre les écoles juridiques et les groupes, des femmes portant le niqab à la modest fashion by London, ce sont toutes les nuances qu’offre l’Islam qui est présente à Small Heath, c’est le communautarisme dans le communautarisme. En espérant que certains ne tombent pas dans le piège de la division en voulant imposer sa vision. Les divisions sont parmi les causes qui minent les musulmans actuellement. Il ne faudrait pas que Small Heath soit le reflet de nos carences actuelles.




S’INSTALLER A BIRMINGHAM

Pourquoi pas ? Mon hôte qui m’a accueilli (​Sunnah Digital) vit ici depuis 10 ans. Après s’être habitué à cette liberté religieuse, il n’a aucunement envie de revenir en France. Il me conseille cependant de prévoir 6 mois d’économie, car les aides sociales, l’équivalent du RSA mettent du temps à se débloquer dorénavant. Après chacun sa situation professionnelle, son rizq. Aussi, une personne mariée avec des enfants n’est pas dans la même situation qu’un célibataire.

On est quand même dans la 2ème ville d’Angleterre, Small Heath n’est pas loin du centre-ville de Birmingham, avec sa célèbre université, et son quartier commerçant, le Bull Ring, très vivant. Birmingham est une bonne alternative à Londres.

Néanmoins, nous sommes quand même dans un pays non-musulman, il y a des racistes qui s’affirment plus qu’en France, il y a l’inconnu du Brexit, la nourriture et moins qualitative, le soleil se couche tôt en hiver, et les limites de ceux que prétendre un muslim chez les britanniques a sûrement été atteintes, les musulmans sur place ont intérêt à préserver ceux qui a été durement acquis.

L’Islam ce n’est pas que les facilités pratiques du quotidien, c’est ce lever à l’heure pour la prière du fajr, le droit du voisin, ne pas médire, affronter ses épreuves qu’on soit à Dubaï ou à Sanaa… Certains musulmans veulent un retour à la campagne pour vivre simplement, pour être en adéquation avec leur éthique islamique tandis que d’autres continueront le combat pour la oumma française. Et finalement, tant qu’on œuvre, tout dépend de ce qu’Allah a prévu pour nous.

Aller faire un tour là-bas, puis faite la prière de consultation si un départ vous enchante !


Ethik-Life

Jacques Galluccio
A propos Jacques Galluccio 4 Articles
"Ethik-life" est un webmagazine musulman, d'actualité, d'opinion, proposant des conseils et produits, éthiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*