L'expatriation au Royaume-Uni

VIDÉO. Strasbourg fête la pose de la première pierre de la mosquée Eyyûb Sultan

Une cérémonie grandiose pour un projet grandiose. La première pierre de la future grande mosquée Eyyûb Sultan a été posée dimanche route de la Fédération, dans le quartier de la Meinau à Strasbourg. Plus de 1000 personnes ont assisté à cet événement dont des élus locaux, le préfet du Grand Est, des responsables religieux, des diplomates et le vice-premier ministre turc Bekir Bozdag.

La capitale du Grand Est disposera donc dans les années à venir d’une deuxième grande mosquée. Ce projet ambitieux porté par la branche régionale de la Confédération Islamique du Millî Görüş (CIMG) coûtera 32 millions d’euros. Le complexe dans sa globalité constituera le plus grand centre islamique de France. La partie mosquée sera construite dans un style traditionnel ottoman avec deux grands minarets (d’une quarantaine de mètres de hauteur), un grand dôme de 26 mètres de hauteur et 27 autres dômes plus petits. La mosquée sera entourée de bâtiments annexes qui formeront le centre culturel. Les bâtiments seront construits dans un style alsacien avec crépi de couleur et des colombages, caractéristique des maisons alsaciennes.

La grande salle de prière des hommes au rez-de-chaussée (1330 m²) et la mezzanine (530 m²) pour les femmes pourront accueillir ensemble jusqu’à 2500 fidèles en plus d’une cour de 890 m² qui pourra aussi servir pour la prière les jours de grande affluence (fêtes, ramadan). Les bâtiments annexes occuperont 3000 m² de la superficie totale du terrain (5000 m²) prévu pour le projet. Cette partie abritera un centre de recherche et de documentation, un centre socio-culturel, un centre éducatif, une galerie marchande et un restaurant. Un parking de 600 places ainsi qu’un parc à vélo de 260 places sont également prévus.

La mosquée porte le nom «Eyyub Sultan», le nom turc donné au compagnon du prophète (PBSL), Abu Ayyub al-Ansari tombé lors du premier siège de Constantinople (l’actuelle Istanbul).

Des recours contre le projet avaient été déposés par des associations islamophobes comme “Forum d’Alsace” ou encore “Alsace d’Abord” sans succès. D’ailleurs, hasard du calendrier, c’est sur ce terrain qui abritera la future mosquée que Florian Philippot, ex-numéro deux du FN s’était rendu, il y a exactement un an jour pour jour pour affirmer son opposition au projet et sa volonté de “consulter les alsaciens” par référendum en cas de sa victoire aux régionales.

  • Plus de 1000 personnes dont plus de 300 invités
    Plus de 1000 personnes dont plus de 300 invités
  • A gauche, Ismail Hakki Musa, ambassadeur de Turquie en France
    A gauche, Ismail Hakki Musa, ambassadeur de Turquie en France
  • Bekir Bozdag, vice-premier ministre turc
    Bekir Bozdag, vice-premier ministre turc
  • Chaïb Choukri, président de la Grande Mosquée de Strasbourg
    Chaïb Choukri, président de la Grande Mosquée de Strasbourg
  • Fabienne Keller (LR), Anouar Kbibech
    Fabienne Keller (LR), Anouar Kbibech
  • J-L Marx (préfet du Bas-Rhin) et Roland Ries (maire de Strasbourg)
    J-L Marx (préfet du Bas-Rhin) et Roland Ries (maire de Strasbourg)
  • L'événement a été transmis en direct sur des médias internationnaux comme Al Jazeera et TRT
    L'événement a été transmis en direct sur des médias internationnaux comme Al Jazeera et TRT
  • Le terrain qui abritera le complexe
    Le terrain qui abritera le complexe

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M

Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "VIDÉO. Strasbourg fête la pose de la première pierre de la mosquée Eyyûb Sultan"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*