L'expatriation au Royaume-Uni

VIDÉO. La parole aux victimes des dérives de l’état d’urgence

Depuis l’instauration de l’état d’urgence le 13 novembre, 2235 perquisitions ont été menées, 232 personnes placées en garde à vue et plus de 300 assignations à résidence allant de simple militants écologistes à des imams ou prédicateurs musulmans, sur la base de motifs farfelus, parfois sur une simple délation d’un voisin.

Les musulmans paient pour des crimes dont ils ne sont pas les auteurs. Nous refusons l’humiliation.

ETAT D'ALERTE : AU COEUR DES ABUS

VIDEO EXCLUSIVE: ETAT D'ALERTE Suite aux nombreuses plaintes et témoignages reçus, BarakaCity est parti à la rencontre des nombreuses victimes des abus liés à l'état d'urgence. En état de choc, ils vivent une répression qui les privent parfois de leurs droits. Ensemble dénonçons les injustices, afin que ce cauchemars aujourd'hui vécu par des milliers de familles, prennent fin. A PARTAGER MASSIVEMENT, AUJOURD'HUI LE MEDIA C'EST VOUS !

Posté par barakacity sur mercredi 2 décembre 2015

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

2 Commentaires sur "VIDÉO. La parole aux victimes des dérives de l’état d’urgence"

  1. S’attaquer à l’islam et une erreur un gouvernement qui cherche à créer une haine et peut être une guerre entre communauté Il suffit allumé la haine retour à la raison une sécurité ok mais pas lareligion

  2. La religion n’a absolument rien à avoir c’est le retour en arrière la solution injustice guerre sans raison des milliers de familles mortes la misère arrogance et impérialisme créer la violance la France se perd dans c’est valeur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*