Mosquées

Focus sur la communauté musulmane de Pologne

Publié

le

La crise migratoire en cours à la frontière entre la Pologne et le Bélarus a mis la lumière sur la communauté musulmane de cette région. Minoritaires et discrets dans un pays très catholique, les musulmans de Pologne sont pour une petite partie d’entre eux des Tatars (~ 5000), une communauté composée d’anciens peuples turcophones arrivés dans le pays quelques six siècles auparavant en fuyant les invasions mongoles (guerres intestines de la Horde d’or). Aujourd’hui, les tatars se concentrent dans l’extrême est de la Pologne et fait perdurer ses traditions.

Leurs ancêtres furent d’excellents cavaliers qui ont servi dans les champs de bataille. Pour les remercier, le roi Jean III Sobieski, n’ayant pas d’argent pour payer le tribut, leur a octroyé en 1679 des terres, dont le village de Kruszyniany qui abrite la plus ancienne mosquée de Pologne. Cette mosquée, tout en bois construite, daterait de la seconde moitié du XVIIIe siècle. On y compte également un cimetière dont la tombe la plus ancienne date de 1699.

La mosquée de Kruszyniany construite durant la seconde moitié du XVIIIe est la plus ancienne mosquée de Pologne. Crédit image : zlotaproporcja.pl

Bohoniki est un autre village emblématique du peuple tatar qui compte une centaine d’âmes. Ces derniers jours cette bourgade a été mise sur le devant de la scène médiatique après la mort de froid de plusieurs migrants qui tentaient de rejoindre l’Europe via la frontière avec le Bélarus. La communauté musulmane a été très solidaire en apportant vêtement et nourritures aux migrants mais aussi en accompagnant dignement les morts. Lundi 15 novembre, la mosquée du village a organisé pour la première fois les funérailles d’un migrant. Malheureusement ce n’était pas le dernier.

La mosquée du village de Bohoniki en Pologne est un édifice tout de bois construit autour de 1873 de l’ère chrétienne. Sérieusement endommagée par l’armée allemande durant la 2nde Guerre mondiale et reconstruite ensuite, elle remplaçait déjà une ancienne mosquée bâtie plus tôt au même endroit. Cotoyant un cimetière musulman, plus ancien encore. Crédit image : Lilly M / Wikimedia

Białystok est la grande ville de l’est polonais. Ces dernières années, la communauté musulmane, composée de tatars jusque là, a vu son nombre augmenter dû à l’arrivée de réfugiés venant de Crimée et de Tchétchénie et d’étudiants musulmans. C’est ainsi qu’en février 2021, une première mosquée flambant neuve a ouvert ses portes dans cette ville. Elle a été financée par l’Emirat de Sharjah (pour un coût de 276 000 euros).

On estime à environ 60 000 le nombre total de musulmans vivant en Pologne, représentés par deux principales organisations : l’Union religieuse musulmane en Pologne, la plus ancienne, et la Ligue musulmane de Pologne, fondée en 2001. En plus de l’est du pays, la communauté musulmane dispose d’une présence plus ou moins notable à Gdansk, Varsovie, Cracovie et dans d’autres villes petites et moyennes.

Je commente

Les plus lus

Tous droits réservés © 2013-2021

Quitter la version mobile