Actualité

Islamophobie d’État : chronologie de la répression

Publié

le

Depuis l’assassinat du professeur Samuel Paty le 16 octobre 2020, l’État s’est engagé dans une répression sans précédent contre ce qu’il considère comme de l’islamisme, avec l’objectif que la peur change de camps selon les mots mêmes du chef de l’Etat. « Les islamistes ne doivent pas pouvoir dormir tranquilles dans notre pays », promettait le président au lendemain de cet attentat. Projet phare de Macron, la loi dite « confortant le respect des principes de la République » a été promulguée à l’été 2021. Celle-ci donne désormais à l’État une grande liberté de fermer des mosquées, des écoles musulmanes, des librairies et d’autres commerces pour des motifs fallacieux, comme un minuscule manquement aux normes de sécurité, ou encore de dissoudre des associations pour des commentaires non modérés sur les réseaux sociaux.

L’ONG britannique de défense des droits des musulmans CAGE a récemment publié un rapport intitulé : « Nous commençons à répandre la terreur : la persécution des musulmans parrainée par l’État en France » qui couvre en détail ce qu’elle qualifie de « répression sans précédent contre l’islam et les musulmans en France sous le gouvernement d’Emmanuel. Macron ». Une version française du rapport est téléchargeable en ligne.

CHRONOLOGIE DE LA RÉPRESSION
  • 27 novembre 2019 : création des cellules départementales de lutte contre l’islamisme et le repli communautaire (CLIR) au sein des préfectures
  • 29 novembre 2019 : l’Etat fait fermer temporairement l’IESH de Saint-Denis pour des « raisons de non conformité aux normes de sécurité »
  • 2 octobre 2020 : discours du président Emmanuel Macron aux Mureaux. Emmanuel Macron présentait les grandes lignes du projet de loi contre le séparatisme qui prétend viser surtout l’islamisme radical et le terrorisme.
  • 3 octobre 2020 : perquisition de la mosquée Omar de Paris 11 en plein cours d’arabe. Plusieurs dizaines d’enfants étaient présents au moment de cette visite qualifiée de musclée
  • 8 octobre 2020 : perquisition et fermeture de l’école musulmane « Apprendre et Comprendre » de Bobigny
  • 16 octobre 2020 : assassinat du professeur Samuel Paty
  • 18 octobre 2020 : « La peur va changer de camp. Les islamistes ne doivent pas dormir tranquilles », a promis Emmanuel Macron lors d’un Conseil de défense
  • 21 octobre 2020 : dissolution du groupement de fait, propalestinien « Collectif Cheikh Yassine »
  • 21 octobre 2020 : fermeture de la mosquée de Pantin (Seine-Saint-Denis). La mosquée avait notamment relayé sur sa page Facebook la vidéo de Brahim C., le parent d’élève qui avait dénoncé l’attitude de Samuel Paty lors d’un cours
  • 26 octobre 2020 : perquisition à la mosquée de Pessac ainsi qu’au domicile de son président
  • 2 décembre 2020 : dissolution de l’ONG « Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF) » et de l’association humanitaire Barakacity
  • 7 décembre 2020 : fermeture du collège-lycée Meo High School Paris (MHS-Paris), établissement non confessionnel mais autorisant les signes religieux
  • 14 janvier 2021 : dissolution du Fonds de dotation Passerelles par le tribunal judiciaire de Paris à la suite de sa saisie par le préfet de la région Île-de-France. Ce fonds a servi à financer le Centre An-Nour de Mulhouse et la mosquée de Hautepierre, toutes deux financées en partie par des fonds venus des pays du Golfe
  • 17 janvier 2021 : signature de la Charte de Principe pour un Islam de France (dite charte des imams). Trois fédérations refusent de la signer
  • Mars 2021 : fermeture de plusieurs mosquées officiellement pour des raisons administratives : mosquées du Pré-Saint-Gervais, de Sevran, de Neuilly-Plaisance, de Villeneuve-Saint-Georges, de Vitry-Sur-Seine, de Montmagny, de Goussainville, de Villiers-le-Bel, de Bobigny, de Belfort (deux salles de prière), de Thiers,… etc
  • 30 mars 2021 : par arrêté, la préfète du Grand Est refuse l’ouverture d’une école maternelle privée hors contrat, affiliée au groupe scolaire Eyyûb Sultan de Strasbourg. Arrêté suspendu provisoirement par la justice le 9 juin 2021
  • 1 avril 2021 : Gérald Darmanin menace de sanctionner sévèrement les fédérations musulmanes qui n’ont pas signé la charte.« Il serait inimaginable que ces dernières puissent prétendre à des agréments sans avoir ratifié la charte, les contrôles seront très intenses. Les gens qui se livrent à des ingérences étrangères ou qui encouragent l’islam politique auront de très gros problèmes, qu’ils s’attendent à avoir l’Etat sur leur dos matin, midi et soir »
  • Mi-juillet 2021 : le maire d’Albertville retire le permis de construire d’une école musulmane après un recours de l’État contre ce projet qu’il considère comme « séparatiste »
  • 8 juillet 2021 : limogeage de l’imam de la mosquée Ennour à Gennevilliers suite à la demande du ministre de l’Intérieur pour avoir parlé de pudeur dans un prêche
  • 23 juillet 2021 : limogeage de l’imam de la mosquée de Saint-Chamond à la demande de la préfecture suite à la diffusion d’une vidéo d’un prêche citant un verset du Coran. La polémique avait été déclenchée par une élue locale d’extrême droite
  • 24 août 2021 : promulgation de la loi confortant les principes républicains – loi contre le séparatisme
  • 1 septembre 2021 : fermeture de l’école Al-Badr à Toulouse
  • 9 septembre 2021 : refus d’autorisation d’ouverture de l’école primaire hors contrat Fourqan à Bourgoin-Jallieu
  • 29 septembre 2021 : dissolution de la maison d’édition islamique « Nawa »
  • 12 octobre 2021 : perquisition de la mosquée de l’Elsau (Strasbourg) ainsi qu’aux domiciles de deux de ses dirigeants
  • 20 octobre 2021 : dissolution de l’ONG « Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie (CRI) »
  • 27 octobre 2021 : fermeture de la mosquée d’Allonnes (Sarthe)
  • 27 décembre 2021 : fermeture de la grande mosquée de Beauvais (Oise)
  • 5 janvier 2022 : dissolution des deux associations gestionnaires de la mosquée d’Allonnes : association Al Qalam et Association Allonnaise pour le Juste Milieu
  • 12 janvier 2022 : annonce de la fermeture de la mosquée Al Madina Al Mounawara de Cannes (Alpes-Maritimes) pour soutien au CCIF. Après effacement des publications Facebook, le ministère renonce à sa fermeture
  • 23 janvier 2022 : Gérald Darmanin annonce dans « Zone Interdite » la fermeture du site « La Voie Droite »
  • 05 février 2022 : création Forum de l’Islam de France à la place du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM)
  • 17 février 2022 : fermeture de l’Institut Tarbiya de Bobigny (750 élèves). La préfecture lui reproche des « pratiques communautaristes contraires aux valeurs de la République », le préfet évoque notamment les tenues des enfants et des petites filles
  • 8 mars 2022 : fermeture de la mosquée de l’association Savoir (La Madrassa ) de Villeurbanne pour des motifs de « non conformité »
  • 9 mars 2022 : dissolution du « Collectif Palestine vaincra » et du « Comité Action Palestine »
  • 14 mars 2022 : fermeture de la mosquée de Pessac (Gironde) pour des posts sur les réseaux sociaux. Finalement, la justice a suspendu mercredi 23 mars l’arrêté de fermeture décidée par la préfecture
  • Mars 2022 : fermeture d’une école musulmane à Marseille qui avait été épinglée dans l’émission « Zone Interdite »

Crédit image : Jean-François MONIER / AFP

Je commente

Les plus lus

Quitter la version mobile