Restez connecté

Actualité

TRIBUNE. Appel contre une islamophobie grandissante

La Rédaction D&M

Publié

le

Ce vendredi 22 mars, à 13h40 — une semaine après l’attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande qui a eu lieu à 13h40 heure locale —, les sites Al-Kanz, Islam&Info, LeMuslimPost, Mizane Info et Des Dômes et Des Minarets s’associent et co-signent une tribune dans laquelle plus de 250 personnalités — intellectuels, institutions musulmanes, médias musulmans, militants associatifs, élus, artistes et sportifs — appellent à mettre fin à la surenchère islamophobe dans les discours politiques et médiatiques. Ils demandent « des paroles et des actes forts de la part du président de la République. »

Ce vendredi 15 mars, dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, pendant la prière, le terroriste d’extrême droite Brenton Tarrant a tué 51 personnes et grièvement blessé des dizaines d’autres.

L’islamophobie doit devenir l’affaire de toutes et de tous. L’attentat qui vient d’être perpétré à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, doit nous faire prendre conscience du danger qui guette les personnes de confession musulmane et la France, avant qu’il ne soit trop tard.

Lors d’une audition à l’Assemblée nationale en 2016, le patron de la DGSI, Patrick Calvar, alors directeur général de la Sécurité intérieure, indiquait que les services français avaient déjoué des « actions contre les musulmans » planifiées par des groupes d’« ultradroite ».

« Ce qui s’est passé en Nouvelle-Zélande montre que le pire est possible »

A qui la faute ? Il ne se passe pas un jour en France sans que des propos islamophobes soient tenus dans de nombreux médias ou dans certains discours politiques. Personne ne s’en émeut outre-mesure, et leurs auteurs ne sont pas condamnés. Or, des mots aux actes, une frontière est désormais largement franchie. En France, des mosquées, ces dernières années, ont été vandalisées, des musulman·e·s insulté·e·s ou attaqué·e·s et des femmes voilées agressées, exclues, accusées de promouvoir le terrorisme ou placées au cœur de polémiques vestimentaires incessantes — les actes islamophobes ont ciblé à 70 % des femmes en 2018 [1].

Ce qui s’est passé en Nouvelle-Zélande montre que le pire est possible.

Nous accusons les promoteurs de l’islamophobie qui, sous couvert de critique libre de l’islam, attisent la haine contre une partie de la population française. Critiquer une religion est une chose. Désigner pour cibles des croyants en est une autre. La banalisation de l’islamophobie dans certains médias engendre depuis trop longtemps un ressentiment patent vis-à-vis des personnes de confession musulmane, une violence et un terrorisme qui les plongent dans une peur grandissante, tandis que les institutions tardent à combattre les discriminations, discours et violences qui les visent.

Le terroriste australien a signé son acte : dans un « manifeste » écrit avant l’attentat, il affirme qu’il est un adepte de l’idéologie du « Grand remplacement » si chère à Renaud Camus, Alain Finkielkraut et Eric Zemmour. Face à ceux qui tentent de nier l’islamophobie tout en hiérarchisant les racismes, il serait temps que chacun mesure sa part de responsabilité dans la normalisation et la banalisation d’un discours qui a construit l’islam comme un problème au sein de notre pays et qui arme idéologiquement des comportements de rejet et de violence, à leur encontre.

L’extrême droite est certes à l’origine de l’idéologie des terroristes islamophobes. Mais c’est une plus large partie de la classe politique, de la gauche à la droite, et médiatique qui doit se remettre en question et cesser de stigmatiser la population musulmane en se focalisant unanimement sur la prochaine controverse autour du foulard. Ce qui vient de se dérouler en Nouvelle-Zélande est la conclusion d’un processus engagé par des intellectuels, des politiques et des éditorialistes, qui ont fait des musulman·e·s des cibles. Comment peuvent-ils dénoncer aujourd’hui avec force et hypocrisie ce double attentat alors qu’ils nourrissent depuis de longues années la défiance contre les musulmans ?

Comment une partie de notre classe politique et de notre gouvernement peut-elle traiter cet attentat sans, à aucun moment, faire référence au fait que ce sont bien des musulmans qui étaient visés, ni évoquer les motivations idéologiques du terroriste ?

« Nous mettons les médias qui ont fait le jeu des islamophobes en face de leurs responsabilités »

Nous demandons donc des paroles et des actes forts de la part du président de la République et du gouvernement comme ils l’ont fait à juste titre dans le cas de la lutte contre l’antisémitisme. Ils doivent prendre la mesure de la montée de l’islamophobie dans notre pays. Au-delà de la crainte éprouvée par les musulmans et musulmanes de France, c’est surtout un sentiment de colère légitime qui émerge. Celle d’entendre des élus de la République ou des ministres participer à ce cirque islamophobe à chaque polémique naissante sur les réseaux sociaux, puis jouer les étonnés quand les institutions internationales mettent en cause le traitement des musulmans en France ou que la haine qui les vise devient meurtrière.

Enfin, nous mettons les médias qui ont fait le jeu des islamophobes en face de leurs responsabilités. Ces hebdomadaires qui criminalisent ouvertement les musulmans, ces antennes qui déroulent le tapis rouge à des éditorialistes haineux et à Marine Le Pen, ou ces magazines en ligne qui promeuvent la France « de souche » en toute impunité. Ceux-là même qui, tandis que les victimes de Christchurch n’étaient même pas encore enterrées, invitaient déjà les racistes dont s’est inspiré le terroriste qui, ce vendredi, a choisi de massacrer des musulman·e·s en prière. Chacun sa dignité, chacun ses priorités.

Il est encore temps de mettre une fin à cette surenchère avant que le terrorisme antimusulman finisse par vraiment toucher la France, détruisant ce qui reste des valeurs censées nous unir.

Les signataires

Dliouah Abdallah · Sébastien Abdelhamid · Selimane Abderrahmane · Nader Abou Anas · Karim Achoui · Louis Adam · SaÏd Agrebi · Christophe Aguiton · Mhamed Alfath · Zahra Ali · Ismaël Alilou · Nader Alimi · Alexandra Allio De Corato · Lynda Ayadi · Comte de Bouderbala · Hervé Amon · Siham Andalouci · Sihame Arbib · Adel Aref · Asif Arif · Janie Arnéguy · Emmanuel Arvois · Sihame Assbague · Kader Attia · Nagib Azergui · Amadou Ba · Ibou Ba · Jawad Bachare · Fouad Bahri · Farida Balit · Ludivine Bantigny · Elsa Bardeaux · Abdelillah Bedhri · Alya Belhadj · Jenna Belhadj · Lotfi Bel Hadj · Yunes Bel Hadj · Nesrine Belalmi · Jamel Belhadj · Akram Belkaïd · Khalid Belrhouzi · Tarek Ben Hiba · Feïza Ben Mohamed · Mohammed Ben Yakhlef · Adnane Ben Youssef · Ibrahim Benamour · Abdelkader Bendidi · Mehdi Benedetto · Nagib Benghezala · Judith Bernard · Michel Bilis · Flavien Binant · Pascal Boissel · Samim Bolaky · Véronique Bontemps · Hadrien Bortot · Saïd Bouamama · Mohammed Bouayad · Youness Bouchida · Halima Boughanmi · Taha Bouhafs · Inès Boulifa · Nizarr Bourchada · Abdelmonaim Boussenna · Youssef Boussoumah · Houria Bouteldja · Faysa Bouterfas · Jean Brafman · Rony Brauman · Jean Brunacci · François Burgat · Alexandra Casanova · Abdelaziz Chaambi · Rayed Chaïbi · Mouhieddine Cherbib · Yves Chilliard · Ismahane Chouder · Abdelhafidh Chraiet · Hamid Chriet · Agnès Cluzel · Johan Cogard · Jean-Daniel Colombani · Ghislaine Compagnon · Alexis Cukier · Elias d’Imzalène · Gerty Dambury · Yohan Dardenne · Christian de Montlibert · Bruno Della Sudda · Christine Delphy · Oumar Diop · Samba Doucouré · Kechéri Doumbia · Jean-Michel Drevon · Haïkel Drine · Emmanuel Dupuy · Ivar Ekeland · Karima El Ayachy · Ismaël El Hajri · Marfouq El Houssine · Yasmine El Mouattarif · eL Seed · Abdellatif Essadki · Driss Ettazaoui · Mireille Fanon-Mendès-France · Jacques Fath · Jacques Faty · Jean-Claude Félix-Tchicaya · Sébastien Fontenelle · Jean-Marie Fouquer · Christophe Frot · André Garçon · Richard Gassion · Ali Gedikoglu · Frédéric Geldhof · Karl Ghazi · Barira Gil · Alain Gresh · Safwene Grira · Nacira Guénif · Michelle Guerci · Djamel Guessoum · Mokhtar Guetari · Georges Gumpel · Nicolas Haeringer · Gabriel Hagaï · Ghada Hamadani · Sarah Hamdi · Malika Hamidi · Foued Hamza · Mourad Hamza · Nadia Henni Moulaï · M’hamed Henniche · Robert Hirsch · Gilles Houdouin · Oz Houssami · Vincent Huet · Moussa Ibn Yacoub · Rachid Id Yassine · Mina Idir · Karim Ifrak · Igbal Ingar · Djamal Issahnane · Sabina Issehnane · Patrick Jaïs · Mohrad Jarrari · Slim Jarrari · Emmanuelle Johsua · Samy Johsua · Farid Kachour · Mathieu Kassovitz · Jean-Riad Kechaou · Mamadou Keita · Yasmine Kermiche · Pierre Khalfa · Wajdi Khalifa · Rachid Khouna · Fateh Kimouche · Mohammed Kotbi · Stathis Kouvélakis · Karim Laitaoui · Olfa Lamloum · Jehan Lazrak-Toub · Farid Lyazidi · Olivier Le Cour Grandmaison · Karim Guellaty · Patrick Le Moal · Marjorie Le Noan · Nicole Lefeuvre · Jean-Claude Lefort · Alex Legros · Souad Lekhnati · Zohra Lekhnati · Laurent Lévy · Brahim Maaloul · Kays Makni · Yamin Makri · Jean Malifaud · Youcef Mammeri · Ismail Marseille · Emmanuel Marsigny · Myriam Martin · Christiane Marty · Gustave Massiah · Alain Mathieu · Taoufik Mathlouthi · Carole Mbazomo · Francis Mbella · Julien Menu · Farid Merabet Chater · Henri Merme · Ikram Mérouga · Latifa Mérouga · Jean-José Mesguen · Madjid Messaoudene · Ahmed Miktar · Mohamed Minta Jimmy Mohamed · René Monzat · Marco Moretto · Antoine Moulonguet · Hamdi Mounira · Marwan Muhammad · Mysa · Patrick N’Koké · Hafed Nait M’bark · Viviane Nakache · Dominique Natanson · Laila Nhari · Nounours · Sonya Nour · Albeiriss Nudar · Jonathan O’Donnell · Joseph Oesterlé · Ahmet Ogras · Chakil Omarjee · Akim Omiri · Karine Oriot · Fathallah Otmani · Rachid Oubaassine · Davut Paşa · Irène Pereira · Sonia Pignot · Christine Poupin · Audrey Pronesti · Ulysse Pucheu · Ali Rahni · Rakidd · Riles · Philippe Robin · Martine Rogeret · Marguerite Rollinde · Dominique Sala · Catherine Samary · Benjamin Sbriglio · Zakari Seddiki · Geneviève Sellier · Claudy Siar · Michèle Sibony · Idriss Sihamedi · Laurent Sorel · Ibrahime Sorel Keita · Hapsatou Sy · Taoufiq Tahani · Arlette Tardy · Linda Teghbit · Marylène Thézé Jéhanno · Mariam Thiam · Tiambel Guimbayara · Moustapha Ticho · Aslam Timol · Louis-Georges Tin · Sonia Tireche · Abdoul-Wahab Touré · José Tovar · Patrick Vassallo · Ghyslain Vedeux · Françoise Vergès · Dominique Vidal · Louis Weber · Annick Weiner · Karim Yahiaoui · Malik Yettou · Louisa Yousfi · Hatem Zaag · Sophie Zafari · Hanan Zahouani · Abdallah Zekri · Rachid Zerrouki · Association Emergence · Association Femmes plurielles · Organization of Racism and Islamophobia Watch (ORIW) · Des Dômes et Des Minarets

La liste détaillée des signataires

Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Avatar

    zorro

    22 mars 2019 à 23 h 48 min

    Nous voulons tous une loi contre l’islamophobie au mème titre que la judéophobie, la christianophobie et autres.

Laisser une réponse

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

CHRONIQUES SARRASINES

HISTOIRE

Les plus lus