Restez connecté

Actualité France

Des églises dans les pays musulmans ? Ce que les islamophobes devraient savoir avant de s’opposer à une mosquée en France

La Rédaction D&M

Publié

le

“Pourquoi il n’y a pas d’églises dans les pays musulmans ?”, “Construisez des églises dans vos pays d’origine et on construira des mosquées ici” … Pour justifier leur opposition à la construction de mosquées ou salles de prières en France, certains islamophobes prétextent l’absence d’églises ou l’interdiction de leur construction dans les pays musulmans. Qu’en est-il vraiment ? Voici ce que chaque facho devrait savoir avant de s’opposer à une mosquée en France.

Gros plan sur les églises du Maroc, un exemple parmi d’autres.

Environ 30.000 chrétiens vivent au Maroc selon certaines statistiques. Une centaine d’églises sont présentes à travers tout le royaume, soit une une église pour 300 fidèles chrétiens, un ratio bien plus loin de celui du nombre de mosquées pour les 6 millions de musulmans en France. S’il est vrai que la majorité de ces lieux de cultes datent de l’époque coloniale, certains sont beaucoup plus récents édifiés après l’indépendance du Maroc en 1956.

A elle seule, la ville de Tanger totalise plus d’une dizaine d’églises (catholiques, protestants, orthodoxes). Au cœur même de la vieille ville, les clochers des églises côtoient les minarets des mosquées. Un paysage très peu habituel en France où nombre de mosquées sont construites au fin fond de zones industrielles à l’écart des regards.

Au coeur de la vieille ville, se dressent deux minarets et deux clochers.

Deux-églises-et-deux-mosquées-Tanger

La Cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption située sur l’avenue Mohamed V, fut construite après l’indépendance du Maroc.

La cathédrale de Tanger

L’église espagnole appelée “Purisima” en l’honneur de la vierge Marie. Elle est occupée par des franciscaines très actives dans le social.

Purisima de Tanger

Les anglicans ont aussi leur église, l’église Saint Andrew.

Eglise Saint Andrew de Tanger

Au cœur de la ville, également l’Iglesias Francesa.

Eglise Francesa

Iglesias del Sagrado Corazon (Eglise Mission Catholique), l’autre église catholique espagnole.

Iglesias del Sagrado Corazon

La Cathédrale Saint-Pierre de Rabat est la plus ancienne du Maroc. Elle fut construite bien avant la Grande Mosquée de Paris. Elle est située en plein cœur du quartier Hassan.

Cathédrale Saint Pierre de Rabat

L’église Saint-François d’Assise, est l’autre église catholique de Rabat.

Eglise évangélique de Rabat

Les évangélistes ont aussi leur église dans la capitale marocaine.

Eglise Evangélique de Rabat

Les orthodoxes aussi. Voici l’église de la Sainte Résurrection.

Eglise orthodoxe de Rabat

Direction Casablanca, la capitale économique du pays. Elle concentre une multitude d’églises, monumentales.

L’église catholique Notre-Dame-de-Lourdes construite en 1954 est la deuxième église de la ville après l’église du Sacré-Cœur aujourd’hui désacralisée (des expositions s’y tiennent régulièrement).

Eglise Notre Dame de Lourdes de Casablanca

cathedrale-casablanca-sacre-coeur

Ici l’église Charles de Foucauld, la troisième église catholique de la ville.

Eglise Charles de Foucauld de Casablanca

Plus au sud, l’église des Saints Martyrs de Marrakech. Remarquez le clocher qui côtoie le minaret de la mosquée voisine.

mosque-andchurch

Plus au sud encore, la cathédrale espagnole Saint-François d’Assise de Laayoune.

Cathédrale de Laayoune

A l’extrême sud, voici l’église de Dakhla.

Eglise de Dakhla

Ouarzazate a aussi son église, l’église Sainte-Thérèse dont l’architecture comme toutes les autres églises du pays s’adapte au style local.

Eglise de Ouarzazate

Au cœur du Maroc profond, voici l’église Sainte-Barbe de Khouribga.

Eglise catholique de Khouribga

La ville portuaire d’Essaouira possède elle aussi son église, l’église Notre-Dame-de-l’Assomption dont les cloches sonnent tous les dimanches à 10h.

Eglise Notre Dame de l'Assomption d'Essaouira

Voici l’église Saint-Jacques de Mohammedia.

Eglise Saint Jacques de Mohammedia

Plus au nord, l’église de Chefchaouen (en bas à droite) en harmonie avec son paysage.

Eglise à Chefchaouen

Non loin de là, l’Iglesia de San Francisco de M’diq.

Eglise de M'diq

Voici l’église Santa Maria de Larache.

L'église de Laraache

Voici l’église Saint-Barthélémy d’Assilah.

Eglise Saint-Barthelémy d'Asilah

Tétouan, la ville blanche a aussi ses églises : l’église Notre-Dame-de-la Victoire construite en 1939, l’église espagnole de la Charité, entre autres.

Tetouan - Place Moulay el Mehdi - une ancienne église

Eglise espagnole de la Charité

Morocco___Spanish_Church

Plus à l’est, l’église espagnole San José d’Al Hoceima qui comprend également une école primaire.

Eglise San José d'Al Hoceima

Et voici l’église Santiago El Mayor de Nador.

Eglise Santiago El Mayor de Nador

Plus à l’est encore, l’église Saint-Louis d’Oujda.

Eglise Saint Louis de Oujda

Voici l’église de la ville d’Ifrane.

Eglise Ifrane

… etc

La Rédaction D&M

Les plus lus

id, adipiscing elit. Praesent ante. massa consectetur dapibus venenatis efficitur. vel,