Égypte : exécution de trois opposants

Travelmuz voyage éthique

On apprend ce jeudi que les autorités égyptiennes ont procédé à l’exécution par pendaison de trois condamnés à mort dans une affaire d’assassinat d’un fils d’un magistrat d’un tribunal du Caire en 2014.

Selon Ahmed Attar, un militant des droits de l’homme basé à Londres, une morgue d’Alexandrie a informé aujourd’hui les familles de trois hommes qu’ils avaient été exécutés par pendaison et que leurs corps étaient prêts pour l’inhumation.

Les trois personnes exécutés (Ahmed Maher Hindawi, Almotaz Ghanem et Abdel Hamid Metwalli), étaient connus pour leur opposition au régime du dictateur Al-Sissi. Ils avaient pris part aux manifestations qui ont suivi le putsch militaire de 2013. Deux des exécutés étaient des étudiants dont un munshid (chanteur d’anacheed).

Dans une lettre rendue publique, Almotaz Ghanem ( arrêté le 11 octobre 2015) dit avoir été torturé, battu et électrocuté après avoir nié avoir commis le crime.

Depuis l’arrivée au pouvoir du despote Al-Sissi, plus de 60 000 opposants politiques ont été emprisonnés. On compte des centaines de condamnations à mort. Les exécutions extra judiciaires sont devenues banales.

La Rédaction D&M
A propos La Rédaction D&M 1726 Articles
Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*