EN IMAGES. Quand un ex-détenu de Guantánamo rencontre son ex-gardien converti à l’Islam

Publicite ILEF

Mohamedou Ould Slahi, ingénieur d’origine mauritanienne a passé plus de 14 ans dans l’horrible camps de Guantánamo où comme d’autres prisonniers a subi torture physique et psychologique. Le 22 mars 2010, le juge fédéral James Robertson ordonne sa libération mais le gouvernement américain a déposé un appel. Il est finalement libéré le 17 octobre 2016, après quatorze ans de détention sans aucune charge contre lui.

En 2005, trois ans après son arrestation, Mohamedou a commencé à rédiger un journal. Pendant des mois, il a écrit ses mémoires à la main, racontant sa vie avant de disparaître dans les limbes de Guantánamo, pour ce qu’il qualifie ” d’interminable tour du monde ” de la détention et des interrogatoires.

En 2004, Steve Wood a été affecté comme surveillant pour le prisonnier Ould Slahi. C’est durant cette période que ce membre des forces américaines a été influencé par le bon comportement du jeune prisonnier malgré les conditions extrêmes de sa détention. Steve Wood raconte qu’il s’est alors converti à l’Islam mais a caché sa foi pour ne pas compromettre sa profession. Il se rend alors dans les mosquées en toute discrétion. “Je n’imaginais pas faire face à un homme aussi ouvert et plein de bonté. Au départ, on nous disait que ces gens-là (détenus de Guantanamo) étaient les pires personnes au monde. Mais lorsque j’ai rencontré Ould Slahi, j’ai vu un large sourire et un comportement magnifique. Simplement, l’Islam dans tous ses aspects”, confie-t-il.

Depuis sa libération, Steve Wood a rendu visite à son ami et désormais frère en Islam deux fois. Une première fois pendant le Ramadan dernier et une deuxième en août 2018.

La Rédaction D&M
A propos La Rédaction D&M 1696 Articles
Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*