L'expatriation au Royaume-Uni

Parlez-vous arabo-français ?

Chaque année, le 18 décembre est journée internationale dédiée à la langue arabe par les Nations Unies. Langue du Coran, de l’islam et sa civilisation, elle est aussi la source de bien des emprunts. Le français, langue forte, mondialement installée et aux origines latines certaines, a ainsi en elle de très nombreux mots venus issu de l’arabe.

Dans l’habillement, les mots tels que jupe, gilet, sarouel, caban, babouche, coton ou chemise ont tous pour racine la langue arabe. Dans la gastronomie, notons la présence des termes que sont sirop, pêche, café, orange, épinard, artichaut, taboulé ou abricot. Dans les sciences physiques et naturelles, l’arabe est partout. Si déjà plus de 500 étoiles portent des noms forgés à partir de l’arabe ; algorithme, arobase, chiffre ou encore le chiffre zéro le sont aussi. Amalgame, amiral, caïd, tasse, nuque, sorbet, sofa, récif, tambour, matraque, masque, amulette, goudron, kermesse, laque, mousson, chérif, momie, hasard, camaïeu, toubib, ouat, pastèque, nabab, truchement, quintal, razzia, safari, tartre, alchimie, volcan, civette, fardeau, arsenal, talisman, azur, soude, alcool, ambre etc… Tous ont encore une origine arabe. D’autres viennent du Maghreb, comme bougie, du nom de la ville où était fabriquée ce type de chandelle, aujourd’hui Béjaïa. Citons encore le cas du zouave, de fissa (vite) ou de bésef (beaucoup) venus avec la colonisation française de l’Algérie.

Le lexicographe Roland Laffitte estime ainsi que près de 800 mots couramment utilisés en français proviennent de l’arabe. On parle parfois au total de près de 15% des mots français. Souvent, les termes ont été latinisés du au moment de leur introduction : l’époque médiévale. Car si la présence musulmane dans le sud de la France du 8ème au 10ème siècle chrétien a pu avoir son (faible) impact, la langue arabe a commencer à pénétrer véritablement la langue des francs dès l’ère des croisades. La conquête chrétienne de l’Espagne musulmane et les ouvrages scientifiques arabes tombant dans les mains des savants d’Europe va plus encore y contribuer. À titre de comparaison, le gaulois, langue de « nos ancêtres » selon les dires d’un célèbre hongrois, c’est moins de 100 mots encore présents dans la langue française. En certains cas, l’arabe n’a cependant été que l’intermédiaire d’autres langues anciennes : l’akkadien, l’araméen, le syriaque, le sanskrit, le perse ou l’hébreu… Le mot sucre pris de l’arabe vient par exemple du sanskrit ; satin vient lui du chinois.

Avec près de 250 millions de locuteurs usuels dans le monde, la langue arabe est la 4ème langue la plus parlée après l’anglais, le mandarin et l’espagnol.

Sarrazins

A propos de l'auteur

Renaud KLINGLER
Renaud KLINGLER
"Sarrazins" est un webzine indépendant, crée en 2016, qui a pour vocation d’apporter un regard musulman sur l’actualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Parlez-vous arabo-français ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*