L'expatriation au Royaume-Uni

Prières de rue à Clichy : les fakenews des médias et les mensonges du maire Rémi Muzeau

Grossière manipulation de l’extrême droite à Clichy-la-Garenne. En conflit depuis des mois avec l’Union des Associations Musulmanes de Clichy, privée de sa mosquée par le maire Les Républicains Rémi Muzeau, ce dernier a accusé l’association d’organiser des prêches en arabe affirmant “que cela est totalement interdit en France”, et que par ailleurs ces “prêches sont radicaux” et les “sourates qui sont récitées appellent à la violence”. Selon l’édile, des tracts ont été récupérés vendredi 13 octobre appelant au “meurtre des juifs et des mécréants”. L’avocat de l’association musulmane vient d’annoncer le dépôt d’une plainte contre le maire pour diffamation et incitation à la haine raciale.

Aux sources d’une intox.

Rapidement, cette “info” a fait le tour des médias et des réseaux sociaux provoquant un torrent d’appels à la haine et la violence. La journaliste du Figaro Stéphane Kovacs s’est précipitée à publier un article dans lequel, les accusations graves du maire son reprises. Le torchon de l’ultra-droite “Valeurs Actuelles” connu pour ses mensonges et sa propagande islamophobe reprend l’intox. La LICRA se saisit de l’affaire.

Le 13 octobre, des tracts du Mouvement pour le respect et l’adoration du Prophète (Mrap) ont été récupérés après la prière sur les trottoirs”, a indiqué l’édile. Sous le sous-titre “Mécréants”, on peut lire notamment : “Vous les mettrez à mort ou vous leur ferez subir le supplice de la croix (…) Vous les chasserez de leur pays”, précise Le Figaro… “On a récupéré, il y a quinze jours, un document sur le terrain qui disait ‘Tout Juif qui vous tombe sous la main, tuez-le’”, a encore déclaré Rémi Muzeau, à France Soir, prudent sur l’origine du document qui lui a été fourni par un anonyme (quelle source !). “On a, en parallèle, des sourates qui sont dites pendant ces prières de rue en arabe et appellent au meurtre”, a ajouté l’islamophobe Laurence Marchand-Taillade, présidente de l’Observatoire de la laïcité dans le Val d’Oise, sur la chaîne i24 News.

Or, ce MRAP là n’est pas un mouvement musulman existant, c’est un artefact forgé par l’extrême droite à l’époque où le MRAP, le vrai, se battait contre l’islamophobie.

Extrait de Riposte “laïque” du 8 mai 2009 : Les communiqués du Mrap sont toujours une partie de franche rigolade. Cette association, que des mauvaises langues surnomment «Mouvement pour le Respect et l’Allégeance au Prophète», est devenue un groupuscule qui ne sert plus que des intérêts politiciens ou religieux, qui a abandonné depuis longtemps le nécessaire combat antiraciste, ne représente que lui-même et piaille tout seul dans son coin, dans l’indifférence voire dans l’hostilité des habitants de notre pays.”

Les seules références données par Google concernant ce MRAP-là renvoient toutes vers des sites d’extrême droite, qui ont ainsi qualifié le MRAP à l’époque de Mouloud Aounit.

Par ailleurs, le nom même de ce mouvement prouve que les auteurs de ce tract ne sont que des amateurs de la droite extrême puisqu’en Islam, on n’adore point le prophète mais Dieu, l’Unique. Quant aux “sourates qui appellent au meurtre” qui auraient été récitées, le menteur Rémi Muzeau et l’islamophobe Laurence Marchand-Taillade font probablement référence à quelques vidéos de la fachosphère et notamment du dénommé Majid Oukacha, un apostat de l’Islam qui a filmé une prière le 22 septembre dernier. Ensuite, “Aldo Sterone”, un des “Youtubeurs” préférés de Fdesouche a repris la vidéo en nous expliquant que les versets récités à Clichy ce jour-là étaient ceux préférés de Daech et des terroristes.

Rappelons que le Coran dans son intégralité se lit dans toutes les mosquées de France et du monde. Il ne s’agit nullement de se justifier, mais précisons aux fachos que cette prière a été filmée le premier jour du mois de Mouharram, premier mois du calendrier lunaire 1439. L’imam comme beaucoup d’autres prennent le soin parfois d’adapter les versets récités lors des différentes prières au contexte.

Lors de cette prière, l’imam a récité les versets 36 et 37 du chapitre “At-Tawba” pendant les deux unités de la prière du Maghreb dont voici le contenu traduit : “(36)Le nombre de mois, auprès d’Allah, est de douze [mois], dans la prescription d’Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre(10) d’entre eux sont sacrés: telle est la religion droite. [Durant ces mois], ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu’Allah est avec les pieux. (37) Le report d’un mois sacré à un autre est un surcroît de mécréance. Par là, les mécréants sont égarés: une année, ils le font profane, et une année, ils le font sacré, afin d’ajuster le nombre de mois qu’Allah a fait sacrés. Ainsi rendent-ils profane ce qu’Allah a fait sacré. Leurs méfaits leurs sont enjolivés. Et Allah ne guide pas les gens mécréants.

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M

Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Prières de rue à Clichy : les fakenews des médias et les mensonges du maire Rémi Muzeau"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*