L'expatriation au Royaume-Uni

Quand le Parthénon d’Athènes était une mosquée

Symbole de la Grèce Antique, le Parthénon d’Athènes, monument historique de la capitale grecque, a été successivement pillé, incendié et détruit. Transformé en église au VIe siècle, nombreux sont ceux qui ignorent qu’il devint également une mosquée au XVe siècle pendant le règne Ottoman.

En 1456, Athènes est conquise par les Ottomans qui transforment le Parthénon-église en mosquée, dès avant 1460, peut-être au moment de la seconde visite du sultan Mehmet II dans la ville. Même s’il n’existe aucune source datant précisément la conversion, il était traditionnel dans le fonctionnement ottoman de transformer rapidement l’église principale ou la cathédrale de la ville conquise en mosquée afin de montrer symboliquement le changement politique. Le bâtiment est peu modifié à cette époque, d’abord parce que Mehmet II admirait les monuments antiques et voulait qu’ils soient respectés. La tour-clocher fut transformée en minaret. L’église fut « vidée » pour devenir mosquée : meubles et partitions furent enlevés ; les fenêtres furent petit à petit murées ; un mihrab fut construit du côté sud de l’abside, pour indiquer la direction de la Qibla et un minbar fut installé en face.

En 1687, au cours de la Guerre de Morée, les Vénitiens attaquent Athènes et les Ottomans se fortifient sur l’Acropole, en utilisant le naos du Parthénon comme poudrière. Le 26 septembre, un tir de mortier vénitien touche le bâtiment et met le feu aux poudres qui finissent par exploser. Le toit et les murs s’effondrent, tout comme vingt et une colonnes. Les Ottomans se réinstallent sur l’Acropole et de nombreux débris du Parthénon sont réemployés dans la construction des maisons.

Une nouvelle mosquée est construite à l’intérieur du Parthénon après 1699. Ce petit bâtiment carré est orienté nord-ouest sud-est et ne devait servir qu’à la garnison ottomane. Il est construit à partir de pierres de réemploi et n’a pas de minaret. Le minaret de l’ancienne mosquée (le clocher de l’ancienne église) avait beaucoup souffert lors de l’explosion de 1687 ; il fut définitivement rasé en 1765-1766. La mosquée fut rasée en 1843, au moment du début des grandes fouilles de l’Acropole.

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M

Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Quand le Parthénon d’Athènes était une mosquée"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*