L'expatriation au Royaume-Uni

La France, éternelle amie des dictatures

Aujourd’hui, il l’a fait. Le président du moindre mal, aka Emmanuel Macron, a reçu le dictateur d’Égypte, aka Al-Sisi, le tyran arrivé au pouvoir en tuant plus de 3000 civils en moins de 5 heures, le tyran aux 64 000 prisonniers politiques, femmes hommes, vieillards et enfants, torturés jour et nuit, le tyran qui n’hésite pas à faire violer des femmes en pleine rue par ses moukhabarat (police secrète) masqués, pour instiller la terreur dans les cœurs de celles qui réclament leurs droits.

Au final, on remerciera les “musulmans” qui ont appelé à voter pour le “moindre-mal”, et on rit au nez de ce bouffon hypocrite d’Emmanuel Macron qui n’a rien à envier à Marine Le Pen. Car si cette dernière acceptait volontiers de normaliser ses relations avec Bachar Al-Assad, dont les crimes sont connus du monde entier, ce cocu politique de Macron accepte volontiers de traiter et de recevoir tour sourire l’équivalent égyptien de Bachar Al-Assad.

Bah oui, c’est ça l’idéal démocratique occidental : tous les dictateurs, même les pires, sont nos alliés, du moment que leurs crimes ignobles ne sont pas mondialement connus. Et dès que ces dictateurs sont massivement contestés par leur peuple, on fait semblant de soutenir la liberté et la transition vers la démocratie.

C’est ça, la France.

A propos de l'auteur

Salem BIN SAYYID

Journaliste indépendant

Soyez le premier à réagir à cet article "La France, éternelle amie des dictatures"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*