L'expatriation au Royaume-Uni

De trois à quatre ans de prison ferme pour les incendiaires de la mosquée de Pargny-sur-Saulx

Mercredi, les incendiaires de la salle de prière de Pargny-sur-Saulx (Marne) étaient jugés par le tribunal correctionnel de Châlons-en-Champagne. Des peines allant de 18 mois de prison avec sursis à quatre ans ferme ont été prononcées à l’encontre de trois prévenus, rapporte le quotidien local l’Union. L’auteur principal de l’incendie, Brian Taboin (26 ans) a écopé de quatre ans de prison ferme, tandis que Bruno Collet qualifié de “complice” par le tribunal a pris trois ans ferme. L’instigateur, Fabien Cabrillon (père de Brian Taboin) a été quant à lui, condamné à 18 mois de prison avec suris.

Dans la nuit du 23 au 24 avril 2015, après une “soirée arrosée”, Bruno Collet dépose son ami Brian Taboin muni d’une bouteille remplie d’essence devant la petite mosquée de ce village de moins de 2 000 habitants, ce dernier grimpe sur le toit, enlève trois tuiles, et met le feu au bâtiment vers 23 h 30, soit quelques minutes après le départ du dernier occupant des lieux. A la barre, le père de Brian Taboin, reconnaît que son fils est animé d’une haine islamophobe : “Brian est raciste. Il disait BOUM dès qu’il passait près de la mosquée”.

A la suite de cet incendie criminel qui avait complètement détruit la salle de prière, l’Association Culturelle des Musulmans de Pargny qui gérait la mosquée avait lancé un appel aux dons pour reconstruire la mosquée.

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M

Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "De trois à quatre ans de prison ferme pour les incendiaires de la mosquée de Pargny-sur-Saulx"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*