L'expatriation au Royaume-Uni

Au bal des cochons qui sera le roi ?

Le cas du pervers Harvey Weinstein mis en lumière, c’est tout Hollywood qui s’embrase et y va de sa déclaration. Par dizaines, des femmes affirment avoir été régulièrement approchées par le dit prédateur comme par d’autres. Profitant de leur statut de producteurs, directeurs de casting, réalisateurs ou agents, ils seraient ainsi nombreux à se laisser aller à des tentatives des plus franches. Quitte à parfois s’en prendre à de jeunes hommes. Terry Crews, Rob Schneider et James Van Der Beek (Dawson) affirment tous avoir subi quelques mains et propositions malsaines de quelques pédérastes et influents personnages. Nous serions à en croire la qualité des récits en face d’un iceberg dont seul le sommet nous apparaitrait.

Le cinéma aujourd’hui, le milieu de la politique hier. Rappelons-nous les très récentes affaires Baupin et DSK, comme des moins médiatisées que furent celles de Georges Tron (attouchements sous couvert de réflexologie), Eric Raoult (15 000 SMS envoyés à une élue lui plaisant) ou encore celle de Michel Sapin. Ce dernier avait tout simplement claqué l’élastique de la culotte d’une journaliste en plein forum économique de Davos. De l’humour potache se défendait-il ! Et nous parlons là que du cas français, et récent. Car en faisant le tour des affaires de ce genre ayant fait les choux gras des journaux de nos pays voisins, c’est même tout une encyclopédie de grivoiseries salaces qui pourrait être édité.

Le milieu de la télévision n’est pas en reste. Du côté américain, c’est le célèbre Bill O’Reilly, symbole de l’Amérique conservatrice et star de la chaîne Fox News, qui fut au cœur d’un scandale il y a quelques mois. Contre argent ses proies se seraient tues. Contre argent (25 millions de dollars) il quittera la chaîne. Un an plus tôt, c’était même son directeur, Roger Ailes, qui fut, par une ancienne Miss Amérique licenciée pour avoir refusé ses avances, poursuivi en justice pour de pareils abus. Toujours chez Fox News, c’était le mois dernier le présentateur Eric Bolling qui fut accusé d’envoyer des photos de son sexe à quelques dames. Du côté britannique, 35 des employés de la BBC furent en 6 ans impliqués dans des affaires d’agressions sexuelles. Jimmy Saville, mort avant que la vérité n’éclate, aurait violé des centaines d’adolescentes quand Stuart Hall, 83 ans, avoua 14 agressions. Une opération de police nommée Yewtree couvrant plusieurs pays s’en suivant avait il y a 5 ans parmi l’arrestation de près d’une vingtaine de personnalités anglophones.

Woddy Allen, Jean Marc Morandini, Roman Polansky… La liste des pervers notoires dans l’industrie du divertissement pourrait être longue. Et encore n’avons-nous pas abordé les secteurs diablement conquis par ces êtres que sont ceux de la musique et de la pornographie. Et encore n’avons-nous pas abordé la situation chez nos voisins latins ou russes, certes pas plus enviable. Le plus ironique, c’est que c’est de cette civilisation ayant accouchée de tant de dégénérés, souvent donc aux commandes de ses propres instances décisionnelles et médiatiques, que le reste du monde reçoit morales et leçons égalitaires et féministes. Vous oppressez vos femmes ! Rendez-leur leur liberté ! Nous hurlent-ils tantôt. Que chacun balaie déjà le pas de sa porte avant d’épier le tapis d’entrée de son voisin, car semble-t-il que chez certains il y ait encore bien du boulot. Aussi étrange est le peu d’intérêt que portent bien de nos militant(e)s et protecteurs/rices des femmes à ce sujet. Faut-il donc porter un voile pour bénéficier de leur attention ? Etrange époque, curieuse civilisation.

Sarrazins

A propos de l'auteur

Renaud KLINGLER
Renaud KLINGLER
Blogueur, fondateur du site "Sarrazins", un webzine indépendant, crée en 2016, qui a pour vocation d’apporter un regard musulman sur l’actualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Au bal des cochons qui sera le roi ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*